Pour s’évader, s’émerveiller, il n’y a pas de meilleure école que de voyager, mais savez vous le faire ?

Mots par Mr Cédric Njiky, Manners Editor MR AFROPOLITAN

Illustrations par UnPeuDeTenue.fr

L'ART DE VOYAGER - MR AFROPOLITAN


Je suis tombé récemment sur cette citation d’un auteur inconnu, « Le voyage est la seule chose qu’on achète qui nous rend plus riche »  Le voyage peut être assimilé ici à un placement boursier qui rapporte gros : plus de tolérance, plus d’ouverture d’esprit, plus de connaissances, etc… Chez Mr Afropolitan , nous vous encourageons bien évidemment à voyager , à découvrir d’autres cultures , rencontrer de nouvelles personnes , à être curieux. Mais avant de percevoir le voyage comme un parcours qui nous enrichit intellectuellement, une question me taraude : savez vous voyager ? Au sens premier du terme. Celui que Larousse définit comme étant l’action de se rendre dans un lieu étranger ou lointain.  Sachez Messieurs, que c’est un art, et un art délicat. Tout le monde peut prendre le train, ou l’avion, tout le monde peut quitter sa ville : mais, ne «voyage» pas qui veut.


1-Voyager Avec Le Bon Mot

Tout d’abord, il faut en effet «voyager». On ne dit pas: «Je m’en vais », « je me sauve », « je fuis Abidjan.» Ce sont là des formules médiocres, étriquées, qui trahissent ceux qui les utilisent.

Évitez également de nommer immédiatement votre villégiature. «Je pars pour tel ou tel endroit» indique une précision hâtive, inutile. «Je pars à tel endroit» est d’ailleurs encore pire, allant contre la grammaire. De plus, la langue soignée préfère employer aller quand il s’agit du verbe pris au sens premier, c’est-à-dire quand il y a idée de mouvement.

Et quand bien même vous ne gagneriez qu’une ville à une heure de la métropole  ou vous résidez, vous vous devez de déclarer au contraire, d’un air négligeant, indifférent: «Oui, je vais voyager un peu». Bien évidemment, traverser Paris ou Douala d’un bout à l’autre vous demandera sans doute plus d’une heure, mais ce n’est en aucun cas un voyage.

Il s’agit ensuite de choisir une malle, des valises, un sac. Vos bagages doivent avoir une histoire, du caractère.  Les rayures sur votre sac en cuir ou les marques de timbres sur votre malle seront les témoins de vos aventures. Certaines maisons élégantes se chargent de fournir aux clients des bagages qui, intacts et immaculés à l’intérieur, témoigneront en revanche, par leur extérieur culotté, fatigué, maculé, cabossé, des plus longs périples comme de traversées lointaines. Sinon , procurez vous quelques étiquettes, qui bien maquillées et habilement à demi arrachées- prouveront que vos bagages respectables auront connu les  safaris au Kenya , Les pyramides d’Egypte ou les plages de Dakar.

2-Voyager Confortablement

La tenue, maintenant. Vous serez très corrects, s’il vous plaît, et même exceptionnellement soignés. La pensée commune/courante veut que l’on s’habille confortablement lorsqu’on voyage,  mais j’ose croire que dans vos esprits s’habiller confortablement ne rime pas avec pyjamas et tenues de maison. Choisissiez des vêtements qui sauront résister aux plis et aux froissements du train et de l’avion.

En bon Gentleman que vous êtes, vous êtes sociables.  N’étant pas le dernier survivant de la planète, vous rencontrerez probablement des personnes au cours de vos aventures. Il y a deux grandes ressources, vous savez, deux grands sujets de conversation que vous pourrez aborder. D’abord, les températures et les climats du pays ou vous vous rendez. Ceux-ci sont agréables ?  Très agréables ?  Vraiment tout à fait agréables ? , ou bien moins agréables ? , voire pas agréables du tout. Avec cet adjectif-là, vous pouvez faire du chemin. Un chemin agréable en plus.  Cet entretien épuisé, l’autre vous reste, à savoir les gouts culinaires locaux. Enquérez-vous des goûts et des particularités en matière de cuisine du lieu ou vous séjournez. Exotique ?  Créative ?  Traditionnelle ?  Quels  sont les produits du terroir ? Votre interlocuteur ou interlocutrice cuisine ? Demandez-lui ses dernières réalisations. Si après ces deux sujets de conversation, il vous reste encore de la salive et que vous n’avez pas cédé aux sirènes de la fatigue, allez sur le terrain de la culture  avec des commentaires sur les relations sociales.  Evitez d’aborder des sujets sans fin comme le conflit Israélo-Palestinien ou le meilleur sport entre le foot et le rugby. Il vous faudrait plus d’un tour du monde dans ce cas. Je plaisante. Un gentleman, avec son sens du tact, et de la repartie est capable de donner son point de vue sur tous les sujets sans susciter des envies de meurtres chez son interlocuteur.

3-Voyager Dans Vos Pensees

L'ART DE VOYAGER - MR AFROPOLITAN

Vous avez traversé un pays, un continent, restent encore un pays, ou deux  voire davantage. Si vous êtes en compagnie suffisante,  mettez vous à un jeu de société ou aux cartes.  Si vous êtes seul, vous pouvez vous installer pour dormir si vous êtes fatigués. Apres tout un gentleman a aussi besoin de sommeil. Je vous entends me demander : Et La lecture ? Les journaux ? Les livres ? Evidemment prévoyez  en un ou deux, cependant, n’allez pas lire, sacrebleu ! On ne lit pas: on parcourt quelques pages, puis on se place, on se cale, comme plongé dans une réflexion profonde , on regarde nonchalamment au loin à travers le hublot ou la vitre , puis soudain on prend un visage très grave et l’on s’endort profondément , noyé dans nos pensées d’évasion.

Il faut, vous dis-je, apprendre à voyager ou alors ne pas s’en mêler.

1

Il est important de se renseigner sur le lieu où l’on se rend. Prendre les informations sur le climat, la culture locale et ses coutumes. Ainsi, vous vous évitez des désagréments sur l’inconnu le plus profond. Regardez les gens autour de vous une fois sur place. Si vous arrivez à vous adapter, à respecter leurs coutumes et traditions, ils vous respecteront en retour.

2

Que prendrez vous dans votre valise ? Votre sac ? Votre malle ? Et bien, la question a se poser est de savoir quelles activités allez-vous couvrir sur place. Plaisir et/ou business ? Un peu de tennis ? Une randonnée ? Ou bien rester tranquillement au bord de la plage ? de la piscine ? A siroter des cocktails ? Vous l’avez compris, le contenu de votre sac dépend du contenu de votre voyage.

3

Ne vous comportez pas en parfait touriste. Combien de vous ont déjà été irrités par ces personnes aux appareils photos crépitant en longueur de journée, avec des postures des plus grotesques et les tenues à en perdre ses cheveux ?  Restez le gentleman que vous êtes : sobre et élégant. S’il faut porter un turban à Damas, vous le ferez avec plaisir.

4

Les leçons de Dale Carnegie dans « How to win friends and Influence People »  peuvent vous être très utiles. Quelques unes pour voyager tel un gentleman :

–  Ne jamais critiquer, condamner ou se plaindre.
– Ne pas perdre de temps à essayer d’impressionner l’autre.
– Ne jamais dire du mal de quelqu’un.
– Faire des appréciations « sincères ».
– Ne jamais parler de soi-même. Tout le monde s’en fiche. (mais maîtriser l’art de la conversation.)
– Sourire, surtout lorsque vous ne comprenez pas votre interlocuteur. C’est un excellent mot passe-partout.
– Se rappeler le nom des gens.
– Savoir écouter.

5

Gardez l’esprit ouvert. Prenez les choses avec humilité. En voyageant, on rencontre des personnes avec des paradigmes différents, et il est maladroit de vouloir systématiquement les comprendre et les analyser par le prisme de notre propre culture. Relativisez, prenez si nécessaire vos distances, et dans les pays très pauvres, pas d’apitoiement inutile, vous ne changerez pas le monde, ou alors restez pour aider, engagez vous !

En enfin, profitez de votre voyage et de toutes les belles choses que vous pourrez en ramener pour grandir, vous émerveiller et pourquoi pas… vous redécouvrir.

“Le voyage apprend la tolérance.”

Pour ne rien rater de nos publication, cliquez ici pour vous abonner à notre newsletter.