[:en]

In a world where everything goes faster and faster, where the race for productivity becomes the norm, a slowdown is necessary for more simplicity.

Illustrations by UnPeuDeTenue.fr

Words by Mr Cédric Njiky, Manners Editor, MR AFROPOLITAN


Gentlemen, if you wish, we will talk about simplicity today. Simplicity on its own doesn’t totally make sense, but combined with other qualities, it becomes important. It can be defined as the easy nature of things. So depending on the context, we would say easy to use, easy to understand, easy to carry etc.

What is the connection between the values we want to convey to Mr Afropolitan readers and the concept of simplicity? Henry Wadsworth Longfellow gave us the following answer; « in all things in style, manners, character, simplicity is the supreme elegance.  »

Gentlemen you’ll understand that simplicity is the indispensable ingredient for all your projects to claim the ultimate sophistication that even Leonardo da Vinci evoked in his time. Here are some ideas to move towards simplicity.

HONESTY

The first thing that occurs to me when we evoke simplicity is honesty. Too often we experiment some complex situations because of our lack of honesty from the beginning. I don’t want to be thought of as a sermonizer, but you will agree that the one who gives a good place to honesty may get away with over-subtle situations. No need to list here the areas where we may benefit from being simple, because all the aspects of our life are concerned. By instilling more honesty, more clarity in our relationships whether they are personal or professional, we save ourselves from many troubles. It is well known, the complexity is inversely proportional to the quantity of honesty that you will be willing to inject in your diverse relationships. The less you will be honest and the more you will find yourself in inextricable situations. For the Cartesian spirits who read Mr Afropolitan, it could give this:

complexity = (1 / honesty)

The first step towards simplicity is « to simplify ». Simple manners, honest speech, and simplified needs – all the demonstrations of a simple mind and heart. A majority of the most illustrious characters of the World History were followers of the simplicity principle. The most famous of them, Jesus Christ, either Marc Aurèle the Roman emperor, Leonard de Vinci, the Italian genius of the Renaissance, or Patrice Lumumba, the leader of the Congolese Independence, and more recently, Nelson Mandela. All of them embraced simplicity as their cardinal value in order to leave a legacy to the next generations. Here are some of the principles these prestigious personalities adopted.


L'IMPORTANCE DE LA SIMPLICITE

FRUGAL ABUNDANCE

1-Identify and preserve the essential: who is the most important to you? Who gets you most pleasure? What allows you to be serene?

When you will have answered these questions, keep the main thing and eliminate the non-essentials. Keep only what really matters.

2-Prefer the quality to the quantity: it is better to have quality possessions, which have a history and a charm than multiplying worthless acquisitions.

3-Favor the human relations to the material: Aristote stated that the man is a social animal; our relationships with the others are the foundation of our civilization. Nobody has ever succeeded alone locked into his ivory tower. The links we weave with people make that life worthy to be lived.

Simplicity is not just about material. Before anything, living a simple life is about joining a lifestyle where we pay more attention to our environment. As Florie Vignon from the Huffington Post said in The path towards simplicity: It is with the awareness of the little things of life that begins the real path towards simplicity. It does not seem simple, but, when it is a question of embracing simplicity, it is really the path that matters, much more than the destination. From then on, simplicity is not an end, but a process that is permanently renewed.

Gentlemen, it’s time to reduce our possessions. The race for consumption must be slowed down. Let us empty our cupboards, our attics, let us sell our second homes, and let us take a boat to visit the world. More seriously, this question of frugal abundance consists mainly in releasing our spirit from insignificances, to concentrate ourselves on the simple things of life that give us the most happiness. Hedonist or Epicureans, the most important is to keep in mind the search of harmony with our environment.

Some practical pieces of advice to begin well this way towards the simplicity: naturally we shall always be well dressed, beyond the need to cover ourselves and to protect ourselves from bad weather, the aesthetics will always be a concern. Then, let us wonder the real cost of what we consume. We had already tackled the question in this previous article, Tailor Your Mind, the real cost of the Fashion. This question also should be asked regarding what we agree to ingest in our bodies. We need to measure the environmental and human impact of our consumption.

More practically, as a good HEG, we shall prefer to buy a more expensive suit made by a master tailor with a real know-how, an insurance that no children will have been exploited during the manufacturing, rather than three suits more affordable in ready-to-wear clothing, from an uncertain origin.

In our reports with others, we shall favour the quality of exchanged moments. In the previous article, The art of hospitality, we concluded that the important was to focus on the people, on our guests.

ONESELF

Everything goes too fast, everything accelerates, a wild race towards the performance, always faster, always further. Certainly, this is how the human being historically knew how to surpass himself to realize big and beautiful things, on the other hand, the current tragic events in our companies remind us that slowing down becomes more than a necessity. The « infernal » cycle of our everyday life, “work, eat, social network, and sleep” must be stopped.

We consume the information without really holding or even analysing it.  Indeed, the base of this way towards simplicity is the following one: to take time to find our place, to become aware of our acts, our choices, the people we meet, the moments we share, here, now, the present moment, even if our projects are not where we wish they were, even if we can’t finish to build our house yet, to pay off our loan, to register our children to the ballet dance, to get the promotion we expected, to lose these ten extra kilos. When we take time to ask ourselves this simple question: « what would make me really happy? » The way towards simplicity will exhort us to more introspection; will make us think about our place as individuals in the environment that surrounds us.

As a matter of fact, simplicity must not be confused with simplism; it has nothing to do with weakness and ignorance. Simplicity is the Art to make things simple, with harmony and efficiency. Simplicity is the secret of success, as it is the essence of it. And ironically, the way towards simplicity…turns out to be far from being simple in the end. To summarize, simplicity lives in three principles: honesty, frugality of our relation with the world, and self- consciousness.

Good quest towards simplicity dear HEG.

[:fr]

Dans un monde où tout va de plus en plus vite, où la course à la productivité devient la norme, un ralentissement est nécessaire pour plus de simplicité.

Illustrations by UnPeuDeTenue.fr

Words by Mr Cédric Njiky, Manners Editor, MR AFROPOLITAN


Gentlemen, si vous le voulez bien nous allons parler  aujourd’hui de  la  simplicité. La simplicité prise seule ne fait pas totalement sens, mais  associée à d’autres qualités elle prend toute son importance. Elle peut être définie comme le caractère facile des choses.  Ainsi selon le contexte, on dira facile à utiliser, facile à comprendre, facile à exécuter….etc . Quelle est le lien entre les valeurs que nous voulons transmettre aux lecteurs de Mr Afropolitan et le concept de la simplicité ? La réponse nous est donnée par Henry Wadsworth Longfellow qui a dit : «  en toutes choses, dans le style, les manières, le caractère, la simplicité est l’élégance suprême. » Messieurs vous l’aurez compris,  la simplicité est l’ingrédient incoutournable pour toutes vos entreprises afin de prétendre à cette ultime sophistication que même Leonard de Vinci évoquait en son temps. Voici quelques pistes de réflexion pour tendre vers cette simplicité.

L’HONNÊTETÉ

La première chose qui me vient à l’esprit lorsque l’on évoque la simplicité, c’est l’honnêteté.  Trop souvent  nous vivons des situations complexes  parce que nous avons dès le départ manqué d’honnêteté. Je ne veux en aucun passer pour un  donneur de leçons, mais vous conviendrez avec moi que  celui qui fait la part belle à l’honnêteté s’évite sans mal des situations alambiquées. Nul besoin de vous lister ici les domaines ou nous gagnerons à être simple,  car tous les aspects de notre vie sont concernés. En instillant plus d’honnêteté, plus de clarté dans nos relations qu’elles soient personnelles ou professionnelles, on s’épargne bien des maux.  C’est bien connu, la complexité est inversement proportionnelle à la quantité d’honnêteté que vous voudrez bien injecter dans vos diverses relations.  Moins vous serez honnêtes et plus vous vous retrouverez dans des situations inextricables.  Pour les esprits cartésiens qui lisent Mr Afropolitan cela pourrait donner ceci:

Complexité  =  (1 / honnêteté)

Le premier pas vers la simplicité est de « simplifier ». Des manières simples, un discours honnête,  des besoins simplifiés …– toutes les manifestations d’un esprit et d’un cœur simple.  Une majorité des plus illustres personnages de l’Histoire mondiale étaient des adeptes de la simplicité. Que ce soit le plus célèbre d’entre eux, Jésus Christ ou bien Marc Aurèle, empereur romain, Leonard de Vinci , le génie italien de la Renaissance , ou encore  Patrice Lumumba, maître d’oeuvre de l’indépendance du Congo Belge, et plus récemment, Nelson Mandela, tous ont embrassé la simplicité  comme valeur cardinale afin de laisser un héritage à la postérité. Voici quelques principes que ces prestigieux personnages ont  adopté.


L'IMPORTANCE DE LA SIMPLICITE

ABONDANCE FRUGALE

1-    Identifiez  et conservez l’essentiel : Qu’est ce qui a le plus d’importance pour vous ? Qu’est ce qui vous procure le plus de plaisir ?  Qu’est ce qui vous permet d’être serein. ? Une fois que vous aurez répondu à ces questions, conservez l’essentiel et éliminez le superflu.  Ne gardez que ce qui compte vraiment.

2-     Préférez  la qualité à la quantité : Mieux vaut avoir des possessions de qualité, qui ont une histoire, du caractère que de multiplier les acquisitions.

3-    Privilégiez les relations humaines au matériel : Aristote disait que l’homme est un animal social. Nos relations avec l’autre sont le fondement de notre civilisation. Personne n’a jamais réussi tout seul, enfermé dans sa tour d’ivoire. Ce sont les liens que nous tissons avec  nos congénères qui font que la vie vaut la peine d’être vécue.

La simplicité ne s’applique pas qu’au matériel ou à nos qualités intrinsèques. Mener une vie simple c’est  avant tout s’inscrire dans un mode de vie où l’ on fait plus attention à son  environnement. Comme le dit  Florie Vignon du Huffington Post ici :  Le chemin vers la simplicité   C’est avec la prise de conscience des petits riens de la vie que commence le véritable chemin vers la simplicité. Cela ne paraît pas simple, mais, lorsqu’il s’agit d’embrasser la simplicité, c’est précisément le chemin qui compte, bien plus que la destination. La simplicité est dès lors non pas une finalité, mais un processus qui se renouvelle en permanence.

Gentlemen, Il est temps de réduire ses possessions. La course à la consommation doit être freinée. Vidons nos placards, nos greniers, vendons nos résidences secondaires, et prenons un bateau pour aller voir le monde. Plus sérieusement, cette question d’abondance frugale consiste principalement à se libérer l’esprit de futilités, pour nous concentrer sur les choses simples de la vie qui nous donnent le plus de bonheur. Que nous soyons hédonistes ou épicuriens, l’important est de garder à l’esprit la recherche de l’harmonie avec son environnement.

Quelques conseils pratiques pour bien entamer son chemin vers la simplicité. Bien entendu nous serons toujours bien obligés de nous habiller, au delà du besoin de se couvrir et se protéger des intempéries, l’esthétique sera toujours une préoccupation. Alors, posons nous la question du vrai coût de ce que nous consommons. Nous avions déjà abordé la question dans un précédent article, Tailor Your Mind, du vrai coût de la mode. Cette question aussi devrait se poser pour ce que nous acceptons d’ingérer pour notre corps. Mesurer l’impact environnemental et humain de notre consommation.

De manière plus pratique, en bon HEG, nous préfèrerons acheter un costume plus cher confectionné par un artisan maître tailleur avec un véritable savoir faire, soit l’assurance qu’aucun enfant n’aura été exploité durant sa fabrication, plutôt que trois costumes plus abordable en prêt à porter, avec une origine incertaine.

Dans nos rapports avec autrui, nous privilégierons la qualité des moments échangés. Dans un article précédent , l’art de recevoir, nous avons conclu que l’important était de se focaliser sur les personnes, sur nos invités.

SOI

Tout va trop vite, tout s’accélère, une course effrénée vers la performance. Toujours plus vite,toujours plus loin. Certes, c’est ainsi que l’Homme a su se dépasser dans l’Histoire  afin de réaliser de belles et grandes choses, en revanche, l’actualité de notre société nous rappelle qu’il devient plus que nécessaire de ralentir. Le cycle “infernal” de notre quotidien, métro-boulot-réseaux sociaux-dodo doit être stoppé. Nous consommons l’information, sans réellement la retenir ou même l’ analyser. Oui, la base même de ce chemin vers la simplicité est la suivante: Prendre le temps de trouver notre place, prendre conscience de nos actes, de nos choix, de notre entourage, des gens que nous rencontrons, des moments que nous partageons, là, maintenant, le moment présent, même si nos projets ne sont pas où l’on le souhaite, même si nous n’avons pas encore pu terminer de bâtir notre maison, de rembourser notre prêt, d’avoir inscrit nos enfants au cours de danse classique, d’avoir eu la promotion tant attendue, d’avoir perdus nos dix kilos superflus. Lorsque nous prenons le temps de nous poser cette simple question: “Qu’est ce qui me rendrait réellement heureux ?” Le chemin vers la simplicité nous exhortera à plus d’introspection, nous fera réfléchir à notre place en tant qu’individu dans l’environnement qui nous entoure.

En somme, la simplicité n’est pas à confondre avec simplisme. Elle n’a rien à voir avec la faiblesse et l’ignorance.  La simplicité équivaut à l’art de faire simple, en y mêlant harmonie et efficacité. La simplicité est le secret de la réussite, car elle en constitue l’essentiel. Et ironie de la chose, le chemin vers la simplicité… s’avère être loin d’être simple au final. Pour résumer, la simplicité réside dans trois principes  : L’honnêteté, la frugalité de notre relation avec le monde, et la concentration sur soi.

Bonne quête de la simplicité chers HEG.

[:]