LE ROMANTISME EST MORT - POSITION DU HEG

Cinq pistes de réflexion pour rester amoureux comme au premier jour.

Voici la troisième et dernière partie de notre dossier sur le romantisme. Pour ceux qui viennent de nous rejoindre, je vous invite à consulter les deux premières parties.

Dans la première partie, je suis parti du cri de coeur d’une amie. Elle dénonçait le fait qu’une fois en couple, les efforts pour maintenir la flamme devenaient de lointains souvenirs. Peut être la faute à une société ne privilégiant plus les rapports humains. Une course à la performance sans doute… Les différents retours en commentaires sur les réseaux sociaux et sur le site sont assez édifiants. D’une part on rêverait trop, d’autre part, tout est matériel. Remettons les choses dans leur contexte. Vous êtes en couple depuis un moment, et la routine s’installe ou est déjà installée. Il faut trouver les moyens de rester aussi amoureux qu’au premier jour pour réussir à tenir sur la distance. C’est une équipe, un partenariat et il faut l’alimenter régulièrement. En se rappelant ce qui fait de nous une paire qui fonctionne !

 

Ici nous allons donner la position du Highly Educated Gentleman. En proposant cinq comportements pour faire perdurer le désir et faire preuve de romantisme dans son couple.

ÊTRE JUSTE TOUS LES DEUX

Le pire ennemi que nous pouvons rencontrer lorsque nous sommes en couple depuis un moment restera toujours la routine. On s’y sent confortable, on ne veut pas faire plus d’effort qu’il n’en faut. Après tout, pourquoi je m’amuserais à sortir de ma zone de confort ? Ressaisissez vous ! Vous devez trouver du temps rien que pour tous les deux. Comme nous le rappelions dans la second partie de ce dossier, le climat général est essentiel pour faire naître le désir. Ce n’est un secret pour personne, pouvoir se retrouver rien que tous les deux pour attiser ce désir exige du temps et de la disponibilité d’esprit. Pas de distraction.

Très souvent, la fatigue, les contraintes matérielles, de travail, le devoir de parents, nous poussent à oublier que nous étions d’abord à deux. Notre intimité se trouve ainsi complètement vampirisée. On s’installe dans la routine, et on s’y sent bien malheureusement.

Il est important de se retrouver dans des contextes hors routine. Pas de famille, pas de travail et surtout pas d’écran ! Se mettre d’accord de parler d’autre chose que de nos obligations professionnelles ou familiales. Alors, instaurez un rendez-vous hebdomadaire, mensuel ou une semaine par an rien que tous les deux. Si vos moyens vous le permettent bien entendu. Pour les plus modestes, un petit week-end coupés du monde fera parfaitement l’affaire. Un simple dîner fait maison par vos soins, avec une ambiance intime pour l’occasion. Et pourquoi pas prévoir un massage relaxant mutuel ? Cependant, n’oubliez pas à chaque fois de vous renouveler pour entretenir ce désir. Faites preuve de romantisme et de spontanéité en surprenant votre partenaire sur les explorations que vous ne ferez rien qu’à deux.  C’est la parfaite occasion pour vous connecter ou re-connecter. Écouter l’autre et être écouté(e) en retour, pleinement !

ÊTRE HONNÊTE

Nous le rappelions dans notre article sur l’importance de la simplicité, que l’honnêteté est une composante essentielle pour être heureux. Nous vivons trop souvent des situations malheureuses ou complexes parce que nous n’avions pas été assez honnête au départ. Le meilleur moyen de faire fuir le désir, est d’avoir de la rancoeur, des non-dits, des ressentiments envers notre partenaire. Encore plus lorsqu’on essaie de les soustraire aux yeux de l’autre, en faisant croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Messieurs, ne rentrez pas dans ce jeu là (mesdames aussi d’ailleurs). Si vous êtes face à une situation, un comportement qui vous met mal à l’aise, ne laissez pas traîner les choses. Dénoncez les au plus vite pour éviter tout mal entendu, tout ressentiment. Il ne s’agit pas ici de jeter l’opprobre sur notre partenaire, mais d’exprimer tout simplement le plus honnêtement possible ce que nous ressentons. Cela nous permettra d’éviter la case “thérapeute de couple, sexologue” et ainsi économiser pour vos moments rien qu’à deux. Croyez moi, il vaut mieux vider son sac lorsque les désaccords apparaissent. Ce ne sera pas facile au début, mais avec la pratique cela viendra aisément. Vous vous sentirez plus libérés tous les deux. Bien entendu, vous garderez en tête les cinq piliers du gentleman, nécessaire à cette alchimie du désir.

ÊTRE RECONNAISSANT

En bon gentleman, nous suivrons l’enseignement de Dale Carnegie, tiré de son best seller mondial : “Comment se faire des amis et influencer les autres ?” . Les femmes d’une église avaient reçu comme assignation de demander à leur mari de lister trois défauts en elle qu’il aimerait changer.

L’une d’elle, rentra chez elle, le soir même, un peu effrayée, et demanda à son mari s’il pouvait lui faire cette liste. Ce dernier prit le temps de la réflexion, et lui demanda d’attendre le lendemain soir. Le lendemain, plutôt que de lister trois caractères qu’il aimerait changer chez elle, il lui envoya des fleurs à son lieu de travail, avec une note disant à peu près ceci: ”Il n’y a rien en toi que je veuille changer, tu es parfaite ma chérie, et j’ai de la chance d’avoir une femme telle que toi.”

Vous imaginez déjà sa réaction le soir en rentrant à la maison, ou encore l’accueil qu’il a reçu à l’église le dimanche suivant de la part des autres dames de l’audience. Oui messieurs, s’il est essentiel d’être honnête envers sa partenaire, il est quasiment vital de rappeler à l’autre combien elle compte pour vous. Soyez reconnaissants envers votre partenaire, envers tout votre entourage en règle générale. Rappelez souvent à cet être aimé tout le bien qu’il ou elle vous apporte, son soutien, ses attentions particulières, les traits de son caractère que vous appréciez.. Nous oublions trop souvent qu’avoir notre partenaire à nos côtés n’est pas un dû, mais plutôt un don. A nous d’entretenir cette fleur, en lui rappelant combien elle est spéciale et importante à nos yeux.

S’ACCOMPLIR INDIVIDUELLEMENT

Nous sommes deux, nous avons des projets à deux, nous construisons notre avenir à deux. Nous savons nous retrouver tous les deux et partager des moment privilégiés. Nous sommes de bons amants, de véritables amis, d’excellents parents et des partenaires indivisibles. Très bien, reste maintenant la question de son accomplissement personnel.

En théorie, et j’appuie bien dessus, en théorie, chaque couple à deux grands types de responsabilités. Les responsabilités dans la sphère du couple et celles à l’extérieur du couple qui est notre jardin secret ou personnel. Nous avons besoin de nous accomplir tout aussi ensemble que séparément. Plus on est capable d’exprimer notre créativité, nos envies, remplir notre estime de soi par des succès personnels, moins nous ferons peser cette lourde responsabilité sur les épaules de l’autre. Mettre une partie de cette énergie à l’extérieur du couple est primordial si on ne veut pas l’asphyxier.

Nous avons tous des besoins et des envies pour être comblé et heureux, et il serait malhonnête de penser qu’une seule personne sur terre saurait nous y aider. Certes, nous aurons besoin de soutien, d’un support, ce qui est le rôle de notre partenaire. Mais en aucun cas nous ne pouvons dire que cette autre personne est responsable de notre bonheur. Le bonheur il est en nous, et en nous seul. C’est l’état d’esprit dans lequel nous approchons les choses qui le détermine. Prenez le temps d’avoir des activités avec vos amis, votre famille, sans pour autant inclure votre partenaire. Tenez votre journal intime. Cette dimension de mystère est un puissant aphrodisiaque, indispensable au couple.

Accomplissez vous, soyez vous avant d’être un membre du couple.

SE FAIRE PLAISIR

Messieurs, je vous arrête tout de suite, lorsqu’on parle de plaisir à deux, il ne s’agit pas uniquement de plaisirs charnels. Mais bien d’un plaisir plus global, tant physique que psychique. Plaisir des sens et de l’esprit. D’ailleurs, la grande tendance est au “brain is the new sexy”. Alors, n’attendez plus pour vous stimuler intellectuellement aussi.

STIMULER L’ESPRIT

Tout ceci fait aussi partie du jeu de l’érotisme, qui ne saurait se limiter aux étreintes des corps. La sensualité au delà des rapports sexuels vient être enrichie et intensifiée avec les stimulas érotiques de l’esprit. Avoir le funk tous les deux sur “like a sex machine” de James Brown, s’émerveiller devant une photo de Seydou Keïta ou encore concocter et réaliser ensemble le menu du dîner. En allant faire les courses ensemble, pour mettre en scène de nouveaux aliments. Rire ensemble d’une photo Instagram louphoque. Tout ceci compose des bonheurs sensoriels et émotionnels qui intensifie votre intimité !

LE SEXE

A cela bien entendu s’additionne les relations sexuelles… Mais soyez plus curieux dans la découverte du corps l’un de l’autre. Ne pensez pas juste à vous satisfaire vous, mais pensez à vous satisfaire pleinement tous les deux. Quels sont ses parties érogènes ? Qu’est-ce qui la stimule ? Des fréquences changées ? Rythmes imprévus ? Des scénarios ? Des fantasmes ? Interrogez son désir… Avec cet état d’esprit, vous modifierez inconsciemment vos comportements respectifs, car le désir est contagieux. Plus de sensualité, plus de “taquineries”, de jeux, de surprises, redevenez un enfant: espiègle et curieux !

La chambre à coucher, tapissée de pétales de fleurs un vendredi soir après le boulot ? Une livraison de fleurs directement sur son lieu de travail avec un petit message coquin exprimant combien vous avez hâte de la retrouver ? En voilà des pistes pour attiser le désir et maintenir la flamme.

Nous parlions plus haut d’avoir un jardin secret. Même si vous êtes aussi pudique qu’un ver de terre, ne vous laissez pas aller, ni votre partenaire d’ailleurs, à banaliser votre nudité. il faut toujours être surpris, enchanté. Nous les hommes, une pensée, la vue d’un sein et nous pouvons être toute chose. Les femmes en général, répondent plus positivement à des mots doux, notre voix, son intonation, des attentions spéciales. Usez en à bon escient et avec parcimonie. Et rappelons le, ne négligeons pas notre apparence, nos gestes doux, qui sont déjà une première preuve de nos bonnes manières et de respect d’autrui.

POINT FINAL

J’espère que ces différentes pistes de réflexion vous aideront à vous réconcilier avec le romantisme. Et je puis affirmer que ce ne sont pas des notions étrangères à mes frères afropolitains et africains. Juste que souvent, dans notre enfance, nous avons été bercés par des injonctions telles que: “soit fort, les garçons ça ne pleure pas, etc…” Très rarement, nous avons eu la possibilité d’exprimer nos peurs, nos faiblesses, notre sensibilité, nos sentiments.

De plus, face à certaines gifles prises dans la vie, ou tout simplement les histoires rapportées par des proches ou trouvées sur les réseaux sociaux, nous avons l’impression que faire preuve de romantisme est un aveu de faiblesse. Nous sommes beaucoup plus méfiants, à tort et en devenons souvent même ridicules, voire méchants. Nous le savons bien, pas de romance sans finance. Nous pourrions rapidement être pris pour un “pigeon” pour les moins avertis. Qu’à cela ne tienne, nous ne serions être impassible face à l’amour véritable, celui qui ne calcule pas et s’exprime librement, sans contrainte sociétale, sans non-dits, sincèrement et avec passion.

Chère L., j’espère que cette réponse saura consoler tes cris et que nos chers Highly Educated Gentleman afropolitains, à en devenir ou actuels, pourrons continuer de se distinguer au quotidien.

“Si nous n’étions que des êtres de raison, notre vie serait bien triste.”