Parce que le style est une affaire bien trop sérieuse.

Mots pas Mr Alain Bayala, fondateur Mister Dapper

AFRO DANDYSME - MR AFROPOLITAN - MAIN - COURTESY T. HAMESE, 2016,

COURTESY T. HAMESE, 2016.


De Johannesburg à Milan en passant par Kampala , Brazza , Accra , Abidjan , Freetown , Douala , Paris ou New York il n’est pas rare de croiser le chemin de ces hommes classieux. Ils  affichent leurs dolents Fédora en clinquant de multiples bracelets. Leurs paires de souliers sont impeccablement entretenues . Aux poignets des gardes temps de prestige, tout en devisant sur la coupe d’un blazer au tomber parfait. Mais le plus important est ailleurs. Effectivement, ils attachent un sentiment particulier au plus grand de leurs accessoires : la peau noire et sa culture .

AFRO DANDYSME ET HARLEM,  LA RENAISSANCE D’UNE CULTURE.

Vous êtes bien en face d’un Afro dandy. C’est la conséquence d’une longue et récente histoire à la fois. Réellement, cette histoire trouve ses racines les plus prégnantes dans la consécration d’une période troublée par la ségrégation. Elle portera les stigmates d’une Amérique divisée par les clivages de races et de classes.

AFRO DANDYSME - MR AFROPOLITAN - Courtesy - Jamez Van Der Zee

COURTESY – Jamez Van Der Zee , 50s/60s.


Cependant, en s’identifiant au patrimoine glorieux des ancêtres noirs, des figures de proues tels James Baldwin le poète mondain et engagé, l’écrivain de la cause noire Langston Hugues ou encore l’inénarrable photographe James Van Der Zee ont su redorer le blason des Afro. Ce dernier par exemple, Mr James Van Der Zee,  immortalisa ces objecteurs de conscience, d’une élégance facile et subtile sans la théoriser pour autant.

Ces negro-redeemers vont diffuser leur style de vie par leur engagement. La musique et les sports forment une espèce de quête spirituelle qui gagnera toute la communauté noire des USA. Et bientôt, celles de tous les autres continents en se faisant rapprocher intellectuels, mondains, riches commerçants et néo bourgeois de la nouvelle société Afro. Elle gagne peu à peu sa reconnaissance dans le Ghotta de la jet set mondiale.

AFRO DANDYSME - MR AFROPOLITAN - COURTESY ARTHE ODJIDJA, Stranger in Moscow 2012,COURTESY ARTHE ODJIDJA, Stranger in Moscow 2012.


LES SIXTIES PÉRIODE CULTE ET DÉCADENCE.

Le cinéma a explosé de manière planétaire à Hollywood, et il se propage jusqu’aux studios de cinéma européens. Avec les chefs d’œuvres de F. Fellini, l’élégance sobre est mise en scène. Ceci se synchronisant avec des bouleversements sociaux au lendemain des indépendances africaines, ce qui a vu naître l’émergence de classes moyennes.  Véritablement, paraître beau et élégant est désormais un marqueur social pour distinguer les ruraux des citadins qui reçoivent la manne de la télévision.  La mode s’est démocratisée, les codes et valeurs qu’elle distille sont alors loin de la Harlem Renaissance.

Partout des communautés autarciques et autodidactes se forment dans les métropoles Africaines.

La S.A.P.E et le Kitendisme au Congo, se revendiquent une noblesse et un clergé avec sa pléthore de grands prêtres, Archevêques, Ducs et autres titres de noblesse. Ces mouvement désignent dès lors un nouvel esprit, avec jusque là des  mentors encore obscurs dont Matsoua Grenard en est le plus illustre. Avec son activisme pour la libération et l’autonomisation des peuples du moyen congo et des indigènes en général il se distingue. Nous pouvons aussi compter Stervos Niarkos, celui qui théorisa la religion du vêtement avec des titres de chansons. Ils sont devenus des institutions aujourd’hui et un certain Papa Wemba dit le Pape, en a fait une révolution aux 4 coins du monde et de l’Afrique en particulier. Le Pape argue une mode japonisante par le biais de son orchestre Viva La Musica et de son village Molokai. C’est pour vous dire l’importance du mouvement, lorsque des officiels et même certains chefs d’Etat sont conquis et reconnaissance les SAPEURS.

AFRO DANDYSME - MR AFROPOLITAN - GUINNESS AD SAPEURS 2014 COURTESY GUINNESS AD SAPEURS 2014.


En Afrique du sud, en Angola, en Ouganda, des travailleurs se réunissent chaque soir dans les sous sols des grattes ciel et autres bâtiments administratifs  pour se livrer à des joutes où la chorégraphie et le vêtement révèlent la pose du Dandy. Nous dirons surtout, de l’AFRO DANDYSME ! En effet, on pourrait penser que l’influence anglomane et les nombreux voyages du Duc de Windsor dans cette partie du monde y sont pour quelque chose.

En revanche, il devient très vite intolérable pour les initiés et les puristes que  cette attitude de mimétisme sans fond devienne la vitrine d’une élégance Africaine. Les critiques fusent, la raillerie de ces myrmidons adorateurs du veau d’or devient courante avec son pendant de médiocrité ambiante.

L’Afro-dandy est un marginal et sa quête pour le beau est suivie d’incompréhensions et parfois d’incohérences. En effet, lorsque certains sapeurs et swankas exaltent leur passion du vêtement aux détriments de la réhabilitation de l’homme noir, le moyen devient la cause et la cause est difficile à défendre quand les arguments manquent.

AFRO DANDYSME - MR AFROPOLITAN - Courtesy - Bronzeville+History - south side chicago 1950s COURTESY – Bronzeville+History – south side Chicago 1950s.


LES ANNÉES 2000 RETOUR VERS LE FUTUR.

Depuis le début des années 2000, il est difficile de ne pas remarquer l’attention accrue que déploient les grandes enseignes de la mode et de la cosmétique pour l’Afro dandysme. Même le monde du cinéma et des artistes de renoms et autres galeries en l’honneur de l’Afro dandysme ne sont pas en reste.

La fondation Cartier pour l’art contemporain  à Paris par exemple, avec ses nombreuses peintures de l’exposition Beauté Congo – Congo kitoko, en est un exemple. Nous comptons aussi les séries Afro américaines Empire et Power qui mettent en scène une élite dorée et compatible à un style de vie recherchée et parfois d’époques de la gentry afro américaine. La récente campagne de Kenzo printemps/été,  est tout aussi bien une éloge illustrative du regain de ce mélanisme culturel : l’AFRO DANDYSME.

Le culte de la culture africaine et noire par extension est vécue par le néo dandy avec ses acteurs new yorkais et parisiens en premier. Ceci est vécu comme un juste retour des choses. Désormais, ils vont inonder le très célèbre Pitti Uomo à Florence en surchargeant la toile de ces photos qui font taches d’huiles.

AFRO DANDYSME - MR AFROPOLITAN - COURTESY COURTESY T. HAMESE, 2016,COURTESY T. HAMESE, 2016.


Leur chalouper distinct est remarqué. La créativité de leurs tenues et le décor culturel qu’il plantent  est devenue cultissime. L’Afro dandysme se régénère en ses nouveaux mentors qui jaillissent désormais de Baham , Soweto , Soho , Lagos, Windhoek,  Paris, Milan, comme une confrérie international de princes de l’apparence.

Cette régénération due aux icônes passées et surtout à la voracité des réseaux sociaux est une occasion unique de placer la culture afro au centre de toutes les attentions. Ainsi, nous pouvons en faire une plus value à travers des œuvres de haute portée qui seraient axées sur l’éducation des masses et le bien être des populations démunies. Serait-ce une voie vers l’autodétermination ?

Qu’ils soient appelés sapeurs, swankas ou dandy ruraux, ces nouvelles égéries contribuent toutes à faire triompher cet idéal esthétique qu’est l’afro dandysme. En effet, c’est maintenant un symbole artistique et social de l’homme noir réhabilité. De ce fait, ils sont vecteurs de valeurs intemporelles et humanistes qui subliment les générations à venir et celles présentes pour que se vive pleinement le mélanisme.

“C’est l’élégance simple qui nous charme.”

Pour ne rien rater de nos publications, merci de cliquer ici pour vous abonner à notre newsletter.