Puisqu’il faut travailler pour survivre, autant le faire dans les meilleures conditions.

Mots par Mr Paul-Marius NKENG, Publication director MR AFROPOLITAN

Illustration par Mrs Kaytleen Avenel

Cela peut être triste que tout le monde de soit pas un héritier d’un empire automobile comme FIAT, et puisse passer sa vie entre deux avions et avoir comme intitulé de poste : jetsetteur !

Cependant, d’après des spécialistes comment Mrs Annie McKee, conseillère business et best selling author,( et d’autres gens avec des blouses blanches) la réalité est encore plus triste que ce qu’on pense.  Sachez que ce n’est pas seulement possible de créer son propre bonheur au travail, mais c’est capital, voire essentiel. En fait, même si nous compartimentons bien notre vie professionnelle et notre vie privée – et le plaisir que nous tirons de chacune d’elle – dans une approche commune à long terme… cela ne fonctionne pas en réalité.

Nous sommes des créatures qui ont besoin de sens, de but dans nos vies, dans nos actions. Peu importe que nous soyons assis dans un bureau, ou à parcourir le monde pour tester des hôtels et restaurants, ou  à manger à table avec sa famille tous les soirs.

Même si de manière pratique nous avons l’impression que nous partons de chez nous le matin pour le travail, en quittant nos besoins essentiels d’être humain, ce n’est pas tout à fait le cas. Si nous partons de chez nous le matin, c’est pour savoir que nous faisons quelque chose qui compte !

Cependant, vous penserez peut être que c’est tiré par les cheveux, mais être heureux au travail est quelque chose que vous devez demander à votre employeur au même titre que votre salaire.  Mais c’est aussi une condition mentale que vous devez cultivez en vous, en vous concentrant le plus possible sur le positif plutôt que le négatif. Comme on le dit souvent, comptez vos bénédictions, plutôt que vos malheurs.

Ce dernier point peut être atteint de différentes manières : développer des relations fortes avec vos collègues, identifiez où vos valeurs chevauchent votre travail et dépassent les mythes communs. Comme par exemple, celui qui dit que: plus dur vous travaillez, plus satisfait vous serez. En revanche, vous devez développer une certaine intelligence émotionnelle. Ce qui signifie, être capable d’identifier comment et surtout pourquoi vous réagissez d’une certaine façon face à certaines situations professionnelles en améliorant votre état d’alerte. De ce fait, vous pourrez écarter ou éviter les situations les plus négatives. Ci-dessous, nous vous donnons cinq façons d’être plus heureux au travail, vous n’aurez plus d’excuse à l’avenir de ne pas l’être.

DÉFINIR SES VALEURS AU TRAVAIL

On va le dire tout de suite: ce qui est important pour votre entreprise, ne l’est pas forcément pour vous. Il va sans dire que si vous êtes entrepreneur, nous espérons que les intérêts de votre entreprise convergent avec les vôtres quand même. Alors, ceci écarté, nous pouvons continuer.

En effet, même si la haute direction a une vision claire d’où l’entreprise doit être, et un plan bien précis de comment s’y rendre, cela ne sera pas forcément inspirant pour les employés au niveau personnel. C’est pour cette raison qu’il est important que chacun ait une vision précise des valeurs qui ont de l’importance pour lui, et voir où ces valeurs coïncident avec celles de son employeur. C’est seulement à ce moment là que le travail peut coïncider avec votre mission personnelle, qui, bien entendu, vous rendra heureux. C’est exactement ça la distinction entre un métier et une vocation !  

Vous devez connaître cette célèbre phrase de Confucius : “Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.” Ceci se traduit véritablement par: si vous trouvez votre vocation, vous serez heureux tous les jours. Ainsi, il devient clair que si nous vivons notre travail comme une vocation, peu importe que nous soyons à notre compte ou employé, nous devons comprendre quelles valeurs ont de l’importance pour nous et agir en conséquence. Il s’agit d’agir sur ces valeurs dans le but d’avoir un impact toujours positif.

Vous observerez que les grandes entreprises de ce monde ont toute défini des valeurs à l’intérieur de leur entreprise. C’est l’un des éléments essentiels de leur image de marque. Les personnes qui se sentent concernées par ces valeurs, se sentiront plus touchees et investies d’une mission, ce qui leur permettra de s’épanouir au travail.

Chez Mr Afropolitan, notre vision est bien simple dans son énoncé : Faire de chaque Afropolitain un Highly Educated Gentleman. Et de là, nos valeurs en découlent, nous avons le “HEG WAY”. S’il fallait résumer nos valeurs en une phrase, nous citerons cette célèbre phrase d’Hernest Hemingway:

“Il n’y a rien de noble à être supérieur à ses semblables. La véritable noblesse est d’être supérieur à celui que vous avez été auparavant.”

MR AFROPOLITAN - HEUREUX AU TRAVAIL

S’ENTRAIDER AU TRAVAIL

L’amitié au travail. Vous y croyez ? Certes, c’est pas le plus évident. Avec l’esprit de compétition qui très souvent devient un esprit de guerre, ce n’est pas des plus harmonieux. Cependant, tout n’est pas perdu, il y a bien des solution. Nous ne parlerons pas simplement d’amitié au travail, mais plutôt de camaraderie. C’est ce sentiment de confiance mutuelle, de compassion et d’attachement envers ses collègues avec lesquels nous passons beaucoup de temps. Cependant, ne vous y méprenez pas, ceci n’a rien à voir avec le fait de s’assurer  que nos collègues sont “gentils” avec nous et que nous passons du bon temps. Il est plutôt question de s’assurer que nous pouvons tirer un bénéfice mutuelle de notre activité, donc du bonheur de ce que nous faisons.

Une façon simple d’être plus heureux (et pour les autres aussi) est d’offrir son aide à un collègue pour terminer des tâches ou résoudre des problèmes en équipe. Le fait même d’aider un collègue ou de soutenir les gens peut contrer le sentiment que nous travaillons sans but. En effet, nous travaillons tellement rarement tout seul en entreprise, que s’engager positivement à travailler avec des gens pourrait être le moyen le plus simple et rapide d’exprimer nos valeurs au travail. Des relations enrichissantes nous font nous sentir bien et nous poussent à en faire plus, finir plus de tâches, parce que nous nous sentons connectés à nos collègues et développons un sentiment de respect. Comment ne pas être heureux dans ces conditions ?

C’est dans cette optique que notre maître tailleur Mr Stéphane Diarra, donne un coup de main pour la relecture des articles. Ceci permet à chaque rédacteur d’avancer plus vite dans ses tâches et d’améliorer son style d’écriture. Le travail d’équipe, il n’y a rien de mieux pour se valoriser mutuellement.

AVOIR UNE VISION, ET NON DES OBJECTIFS AU TRAVAIL

Nous sommes dans un monde où nous mesurons notre avancement au travail au nombre de tâches, missions que nous arrivons à accomplir. Les problèmes, les objectifs sur notre liste sont nos marqueurs de succès. Si nous les exécutons tous dans les délais, nous avons une promotion, ou quelque chose de similaire. Ceci sonne en effet comme un moyen logique de mesurer son avancement, son progrès au sein d’une structure. En revanche, cette échelle de mesure ne correspond pas forcément à promouvoir le bonheur.

Dans notre environnement extrêmement compétitif, orienté objectif, mettre en place et atteindre des objectifs est devenu l’événement principal, au lieu d’être un jalon sur le chemin vers quelque chose de plus important, plus grand et surtout plus significatif. Au lieu de cela, nous devons garder à l’esprit une idée de ce que nous voulons faire de notre travail. Ou du moins, comment notre travail pourrait nous rapprocher de nos valeurs personnelles. Ceci, en effet, plutôt que des ensembles finis de tâches à accomplir, aide à créer des objectifs orientés vers une vision optimiste d’un avenir satisfaisant.

Dans mon aventure chez Mr Afropolitan, je m’efforce de toujours trouver de nouvelles idées, de nouveaux objectifs. Ces derniers concourent tous à remplir cette vision de faire de chaque Afropolitain un HEG sur les plans : social, spirituel et style. C’est pour cette raison que nos articles parlent aussi bien de style, de bonnes manières que de conseils pour être plus épanoui au quotidien et atteindre ses objectifs personnels.

SE FORMER POUR ÉVOLUER AU TRAVAIL

Souvent, au travail, c’est juste la position actuelle qui ne nous permet pas d’aligner nos valeurs avec nos actions. C’est peut être le moment d’envisager la formation comme un bon moyen d’enrichir votre job. Si vous sentez que vous végétez dans votre fonction, acquérir de nouvelles compétences vous permettra à terme d’évoluer vers un nouveau poste. Imaginez que vous êtes un conseiller bancaire qui veut sortir de son quotidien. Si vous suivez par exemple une formation en gestion du patrimoine, vous ajoutez une corde à votre arc. Ceci n’est pas négligeable, et cela vous apportera une certaine satisfaction.

Dans mon cas par exemple, le monde de consultant en informatique ne m’épanoussait plus complètement. Je me suis formé en image de marque, en intégrant l’aventure Moonlook. Depuis, en ayant élargi mon cercle de compétence, je me retrouve à faire des choses qui m’épanouissent plus.

En effet, au bout de quelques années passées sur un poste, vous en aurez inévitablement fait le tour. A vous de donner un nouveau souffle à votre quotidien en développant de nouvelles expertises. Et si en plus vous gardez une vision globale, chaque étape ne sera qu’un palier de plus.

MR AFROPOLITAN - HEUREUX AU TRAVAIL - EQUILIBRE

TROUVER SON ÉQUILIBRE AU TRAVAIL

Dire qu’on est “trop occupé”, pour montrer qu’on est une personne importante qui a des choses à faire est so “2000 late.”. Toute personne qui n’arrive pas à trouver un équilibre dans ses activités professionnelles et sa vie personnelle manque cruellement de sens des priorités.

Si vous avez trop de charges au travail, terminez tous les jours passé 19h, peut être il est temps de savoir dire non à vos collègue. Certes, la crainte de l’autorité ou la volonté d’éviter des conflits est présente. Puis, certains veulent juste faire plaisir et se mettent à réaliser le travail d’autres personnes qui ne leur plait pas vraiment. Il est dangereux de conditionner sa reconnaissance au regard des autres. Prenez sur vous même et accepter de dire non. C’est aussi comme cela que vous apprendrez à vous faire respecter. Justifier votre refus, argumentez le, personne ne vous tiendra rigueur.

En revanche, il faut donner pour recevoir. Nous parlions précédemment du travail en équipe, comment aider certains de vos collègues à terminer leurs tâches. Ainsi, en vous impliquant dans les projets, vous pourrez avoir souvent plus de liberté car vos collègues sauront vous aider le moment venu.

Par exemple, il y a une activité à organiser hors entreprise pour le team building ? Proposez vous d’aider sur un aspect précis. Non seulement vous vous démarquerez par votre engagement, et si en plus vous arrivez à réduire la charge du responsable du projet, c’est tout bonus. En retour d’ascenseur, vous pourrez peut être vous absentez plus tôt du bureau pour une course personnelle. Pensez-y !

Enfin, même si le travail permet de se réaliser, il ne fait pas tout. Pour être heureux au travail, il faut construire une vie privée épanouissante. Le travail reste un moyen et non une fin en soi. En effet, votre épanouissement personnel contribue à vous rendre plus performant au travail. Qui saurait être efficace au travail si à la maison nous sommes remis en question pour notre manque d’implication en famille ?

Essayez donc de quitter 2 à 3 fois par semaine votre travail un peu plus tôt et passer de véritables soirées en famille. C’est un excellent moyen d’évacuer le stress quotidien et vous octroyer de véritables moments de respiration. De plus, n’hésitez pas à prendre de longs weekends à la fin de périodes particulièrement stressantes. Peut-être l’occasion d’aller en famille ou en amoureux découvrir un site magnifique ?

Pour conclure, je dirais que le plus important est de faire la part des choses, et de faire preuve de résilience. Nous avons tous nos sources d’irritations, la seule chose qui nous différencie est notre façon de réagir. Il faut relativiser les choses, et ne pas perdre de vue notre vision. C’est notre principal moteur. Et personne ne saurait être complet en faisant cavalier seul. Que ce soit au travail ou en privé, il est important de pouvoir compter sur quelqu’un pour atteindre ses objectifs personnels dans une vision plus collective.

Bien sûr, vous ne pourrez pas vous entendre avec tous vos collègues, plutôt que de vous embourber dans des débats pénibles et stériles, faites un pas en arrière, et demandez vous si vous êtes véritablement à votre place. Est-ce que vos valeurs s’accordent avec votre environnement pour être heureux ? Avez-vous un bon équilibre vie professionnelle et vie privée pour être heureux et épanouis ?  Arrivez-vous à faire face aux difficultés sans vous renier ?

Si les réponses aux questions précédentes sont “non”, il est temps de changer quelque chose. Être heureux devrait être votre quête principale, si la situation actuelle n’y répond pas, vous savez maintenant quoi faire.

L’oisiveté est mère de tous les vices mais le travail n’en est pas pour autant père de toutes les vertus.

Pour ne rien manquer de nos publications, cliquez ici pour vous abonner à notre newsletter.