GUIDE LIFESTYLE

COMMENCER UN JOURNAL

Ecrire  notre histoire pour nos enfants et nos petits enfants, on ne peut se fier à 100% à notre mémoire.

Nelson Mandela, Henri Beyle, Abraham Lincoln, Theodore Roosevelt, Mouhammar Kadhafi,  qu’est ce que ces hommes ont en commun ? Vous l’avez deviné, ils tenaient tous de façon régulière un journal. Loin de moi l’idée de dire que leur grandeur venait de ce fait, mais il est intéressant de noter les atouts d’un tel exercice: La constance ! Cela dit , Madiba aurait quand même été un guide exceptionnel sans son journal! En revanche est ce que nous aurions pu en savoir autant sur ces grands hommes sans leur journal ?

 

POURQUOI TENIR UN JOURNAL ?

L’IMMORTALITE

Commencer un journal pourrait servir déjà à raconter votre histoire à vos enfants et vos petits enfants. Nous ne pouvons nous fier à notre mémoire avec les vieux jours. Garder une trace écrite de nos journées, nos pensées, nos idées, est un bon moyen de se souvenir du « good old times ».  Chaque année nous perdons quelques morceaux de notre mémoire, qui peuvent être remplacés par d’autres éléments, plus ou moins utiles (Vive les réseaux sociaux -_-‘). Coucher ses pensées sur le papier est le meilleur moyen d’en garder une trace. Cependant, avec les nouvelles technologies, nous serions plus tentés de le faire avec des outils informatiques: Evernote, Notepad et autres applications de prise de note. Chacun sa méthode. Mais en bon HEG, nous préférons le faire à l’ancienne. Un beau carnet de notes avec une belle couverture et un beau stylo. Peut être que vous retrouverez le plaisir d’écrire… Et qui sait ? Votre âme de poète se réveillera peut être. Oui, commencer un journal vous donne l’immortalité. Les paroles s’envolent, mais les écrits restent. Il est vrai que la tradition orale est chère à notre continent, mais les hommes ne sont pas éternels. Vous me direz les documents aussi, certes, mais ils tiennent « sensiblement plus longtemps. »

RETROUVER SES SENS

Un journal c’est aussi un marque temps. Il permet de mettre des post-it dans notre existence. Vous-êtes-vous déjà retrouvés dans une situation qui vous laisse un choix difficile ? Vous devez peser le pour et le contre avant de prendre votre décision face à un dilemme ? Quelques temps après avoir pris votre décision, vous avez des doutes qui ressurgissent? Eh bien messieurs (et vous aussi mesdames qui nous lisez), si vous aviez mis votre processus de réflexion par écrit, vous auriez pu y revenir et vous rassurer de nouveau sur votre choix. Ce type de situation peut arriver très souvent. Qu’est ce qui m’a poussé à choisir cette proposition de travail plutôt que l’autre ? Pourquoi je me suis finalement installé en Afrique ? Des études d’ingénieur à Paris ou à Lille ?  Tant de questions qui peuvent se poser. Nous serions bien contents de pouvoir être rassurés de nouveau et continuer d’avancer.

LA SANTE

Il suffit de consulter l’oracle Google pour trouver des centaines d’articles qui le disent. Tenir un journal est excellent pour la santé. En effet, externaliser ses souffrances, ses peines, son stress, ses contrariétés, juste en les couchant sur du papier, est un bon exutoire. Votre partenaire s’en verra épargné(e)… un peu. Il va sans dire que parler de ce qui nous dérange participe à notre bien être. Nous ne gardons pas nos frustrations, et nous en « parlons » quand même à quelqu’un. Un journal ne répondra pas certes, ne nous donnera pas de conseils plus ou moins mal avisés, mais il « écoutera » et ne nous « jugera » pas. Souvent, c’est tout ce dont on a besoin. Attention toutefois à ne pas transformer son journal en ring de boxe pour régler ses comptes. En bon HEG, si vous avez un différend avec une personne, vous en discutez avec cette dernière. S’il s’agit de votre BOSS, le passage par le journal est vivement conseillé! Si après ça, vous n’êtes toujours pas calmé, le lendemain, prenez votre courage à deux mains et exprimez vous. Votre honneur est en jeu!

Après ces trois (3) éléments de réponse à la question « Pourquoi tenir un journal ? » Nous allons vous donner maintenant cinq (5) conseils pour bien commencer un journal et S’Y TENIR!

COMMENT COMMENCER UN JOURNAL ?


01Un bon ouvrier, ce sont avant tout de bons outils. Si vous êtes plutôt branché(e) technologie, utilisez une application comme Evernote. Elle permet d’insérer des liens, des photos, des mémos audios. Mr A aime le faire à l’ancienne: Un bon carnet de note doté d’une belle couverture et un beau stylo. Comme le faisaient les grands hommes cités précédemment. Sinon, juste le logiciel Notepad suffirait.
02Les gens se demandent bien souvent ce qu’ils vont bien pouvoir écrire dans un journal. Ils trouvent leur vie sans intérêt… Et bien messieurs, tout à de l’importance. Du sourire de la boulangère qui a égayé votre matinée, le sms d’amour de votre partenaire ou encore la nouvelle boulette du stagiaire BFM. Vos pensées, tristes ou heureuses peuvent venir remplir votre journal. Vous êtes maître de la situation, écrivez tout ce qui vous passe par la tête, ou juste, essayez de raconter votre journée.
03Le troisième élément est probablement plus important: Donnez vous un planning. Vous devez prévoir dans votre journée entre 10-15 min immuables pour vous retrouver avec votre journal. Et surtout, TENEZ! Il est souvent préférable de le faire le soir, juste avant de se coucher, ce qui vous laisse la mémoire encore fraiche pour raconter votre journée. Après, bien entendu, rien ne vous empêche de le faire n’importe quand.
04Votre journal est précieux. Vous devez le chérir. Il fait partie de votre héritage pour la postérité. Il contient une partie de votre vie. Vous pouvez le consulter à travers le temps, voir comment votre réflexion a pu évoluer, voir votre ancien vous! En le prenant comme un élément important, il vous sera plus facile d’y écrire. Alors, prenez le à votre image!
05C’est l’un de vos « me-moment ». Considérez le fait d’écrire dans votre journal comme un moment de relaxation personnel. Seul, face à vous-même. Il peut être votre mini-thérapie, votre terrain de jeu. Vous pouvez y refaire le monde! Ecrire vos poèmes, vos rêves, plannifier votre vie, à long ou moyen terme. Il peut remplacer votre ami imaginaire…

Texte par Mr Paul-Marius, directeur de publication MR AFROPOLITAN