Mieux penser - Mr Afropolitan - HEG

Nous avons probablement tous la tête dure, mais nous pouvons l’adoucir.

Mots par Mr Paul-Marius, Directeur de publication MR AFROPOLITAN

Illustrations par Mrs Kaytleen Avenel

Nous pensons bien moins que nous l’imaginons. Croyez moi, le sens commun est la chose la moins commune au monde. Cependant, tout n’est pas perdu, nous pouvons bien mieux penser. Si nous pouvons apprendre à mieux penser, nous apprendrons aussi à mieux appréhender ce que et comment les autres pensent. Ainsi, nous pourrons mieux interagir avec notre environnement. Notamment dans notre ère digitale de gratification instantanée, prendre le temps de réfléchir, se renseigner sur les motivations des uns et des autres, les contextes des informations, n’est pas une chose “facile” dirons nous. De ce fait, nous retrouvons des personnes qui avancent des choses sans avoir pris le temps de la réflexion. Nous rencontrons plus souvent des personnes qui sont plus enclines à sortir des punchlines, des tweet à click, plutôt que de penser avant d’écrire.

Le plus souvent, notre fainéantise d’esprit nous fait vite sauter aux conclusions et ne nous laisse pas facilement sortir des schémas préconçus. En revanche, il s’avère qu’en confrontant notre façon de penser, nous avons des chances de changer notre vie, voire le monde. Pour vous aider, nous avons élaboré un chemin personnalisé pour vous aider à devenir des penseurs plus éclairés.

PRENDRE SON TEMPS POUR PENSER

Prendre le temps de penser, réfléchir avant d’agir, tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler, nous en avons bien tous besoin. De plus, nous avons le sentiment que c’est encore plus important dans cet environnement de médias sociaux où la monnaie courante est à base de “likes”, “retweets”, “sauvegardes” ou de “réponses”. En effet, notre première intension de réponse n’est pas toujours la mieux indiquée. Combien de fois avons nous écrit une réponse, effacée cette dernière, retapée pour l’effacer de nouveau ? Pour ma part plusieurs fois. Sans oublier que sur un média comme Twitter, impossible de corriger un tweet maladroit, surtout si on est suivi par des détracteurs. Le screenshot n’est jamais bien loin. Nous avons certainement déjà eu cette envie de répondre à un tweet qu’on trouvait offensant, et se rendre compte 30 min plus tard, que ce n’est pas du tout ce qu’on pensait qui était exprimé. Donner un peu de temps à la réflexion avant de répondre.

Quand vous répondez instantanément, vous pouvez ajouter de la chaleur, mais rarement de la lumière. Vous n’illuminez pas la situation, nous ne faites qu’attiser le feu. En général, votre contribution hâtive est essentiellement orientée pour amuser la galerie, gagner des likes, retweets des “haahahah, tes tro for mec !”. Ce qui n’apporte pas grand chose dans notre ordre social et pas fameux pour notre tension.

NE PAS PENSER UNIQUEMENT À SOI

La principale chose que nous devons chercher c’est de penser, réfléchir avec l’autre. Plutôt que de vouloir débattre, il faudrait plutôt philosopher. Rechercher la vérité, plus que d’entrer dans une bataille d’arguments pour “avoir raison” et se faire mousser. Nous avons déjà vu des histoires, bien que rares, de personnes qui passent d’homophobes, racistes, xénophobes, tribalistes à tolérantes et humanistes. Souvent, ces changement opèrent lorsqu’on accepte de s’ouvrir à l’autre, à son point de vue. On accepter de penser ensemble, de s’écouter pour comprendre et non pour répondre. Nous devons sortir de notre zone de confort. Accepter d’échanger avec des personnes qui ont des histoires, des classes sociales différentes, pour s’enrichir soi même et être plus tolérant. En effet, écouter les pensées d’autres personnes peut être de valeur et nous éclairer. Penser avec les autres peut être le chemin vers une vérité importante que nous n’aurons pas trouvée de nous même. Alors, même si c’est possible de penser par soi même, nous resterons limiter à nos propres ressources. C’est la base même des grandes réalisations, le brainstorming, travail en équipe.

Cette philosophie est très présente dans les cultures africaines. L’ubuntu : Je suis parce que nous sommes. C’est la sommes de nos individualités qui nous permet d’être qui nous sommes en mieux. Ensemble nous sommes plus fort. Ensemble un banc de sardines fait peur à un requin. Ensemble les doigts de la main forment un poing. Ensemble, une équipe de football gagne des trophées. Et retenez bien que le partage est le meilleur moyen de s’enrichir. Ne pas confondre avec la distribution.

HEG colère - Mieux penser - MR AFROPOLITAN

NE PAS ARGUMENTER JUSTE POUR AVOIR RAISON

Avez vous remarqué que lorsqu’on parle d’argumenter, de débat, notre lexique est celui du champ de batail ? “Attaquer”, “Défendre” et “Adversaire” sont juste quelques exemples classiques, et la mentalité à traiter un débat comme un combat n’est pas utile. Si vous débattez avec cet esprit, vous ne pensez pas, vous vous demandez juste : “Qu’est-ce que je peux bien dire pour remporter ce débat ?” .

Soyez honnête, ne vous est-il jamais arrivé de changer radicalement d’avis en plein milieu d’un débat, ou bien de déplacer le sujet, juste pour ne pas avouer que vous avez tort sur la question centrale posée ? Ou encore d’aller directement au point Godwin pour être sûr de mettre fin au débat sans jeter l’éponge ? Si vous dites “Non, personne ne m’a jamais battu à un débat! “ Ce n’est pas une bonne réponse. Ce type de réponse ne signifie pas que vous avez pensé à toutes les éventualités, mais plutôt que vous parlez pour la victoire. Et si à la place nos rencontres étaient plutôt orientées vers un effort mutuel d’accroître notre entendement, nos connaissances ? Dans une recherche idéale de vérité ? Ce sont les débuts de la philosophie.

AFFIRMER VOS CONVICTIONS

Il y a des situations pour lesquelles nous devons avoir des convictions fortes, même si les certitudes sont dangereuses. Nous devons savoir tout de même nous remettre en question. Certes c’est du cas par cas, mais vous devez vous poser la question, “qu’est-ce que je ne suis pas prêt à remettre en question et repartir depuis le début ? Et surtout, pourquoi pas ?”  Si vous arrivez à vous poser ces questions, à remettre en cause vos certitudes, alors peut être vous êtes sur la voie pour savoir si quelque chose a vraiment le mérite de s’appeler conviction, parce que vous l’aurez affirmé en y pensant véritablement, en travaillant dessus et pourquoi pas, en le vivant.

En effet, quand on a toujours pensé à quelque chose et que ça devient une habitude, nous allons juste continuer à le faire et à le penser. Et nous le savons, les habitudes ont la peau dure. De ce fait, pour le surmonter et changer ses certitudes, cela requiert beaucoup de remise en question, de connaissance de soi, et c’est du boulot ! Cependant, il faut savoir quand même où tracer la ligne. Par exemple, chez Mr Afropolitan nous ne concevons pas qu’on puisse porter un costume sans pocket square.

ÊTRE BRAVE C’EST AUSSI MIEUX PENSER

D’un côté, nous rencontrons dans la vie réelle ou bien les réseaux sociaux, des personnes qui disent ce qu’elles pensent. Même si leur opinion est à contre sens de la celle de la majorité. Elles s’affirment et se disent braves. Mais quelles opinions défendent-elles ? Leurs positions sont-elles seulement authentiques ? De l’autre, nous avons celles qui n’ont pas vraiment d’opinion, elles suivent la majorité pour ne pas se sentir rejetées.

Nous avons aussi des cas extrêmes de ces personnes qui sont restées dans une bulle, en suivant un gourou par exemple. Ou encore, ces personnes qui restent dans un environnement profondément raciste, sans forcément adhérer à ces idées, mais ne trouvent pas le courage d’en sortir; très souvent, de peur de ne plus avoir de repères ni de ressources pour se débrouiller toutes seules.

En observant cela, la bravoure qui nous aide à mieux penser, mieux réfléchir, est celle qui nous permet de nous lever contre les personnes dont nous recherchons l’approbation. Cependant, il peut avoir un prix à payer. Mais nous pensons que le bénéfice que nous en tirons est juste incommensurable. Dans l’optique où cette bravoure nous aide à mieux panser les maux de notre société, comme le cas de la crise qui sévit au Cameroun depuis quelques mois, c’est tout à notre honneur.

Si vous pouvez être ce type de personne qui pense plus consciencieusement avant de prendre la parole, alors vous êtes bien parti pour être un bon conciliateur ou médiateur, et non un attiseur de feu. Vous pouvez alors être une personne qui se connaît mieux et en paix avec elle même, parce que vous ne vous exprimez pas forcément pour avoir l’approbation de certaines personnes. You are a Highly Educated Gentleman.

“Il faut toujours penser ce que l’on dit, mais il ne faut pas toujours dire ce que l’on pense. “

Pour ne rien rater de nos publications, cliquez ici pour vous abonner à notre newsletter