ROMANTISME - MR AFROPOLITAN - HEG

Le romantisme est mort, vive le romantisme !

Une amie m’a envoyé un message il y a quelque temps, se plaignant que les hommes noirs en général, camerounais en particulier, aient perdu le sens des mots que sont : galanterie et romantisme. Qu’ils soient de la diaspora ou non, ce fut un réel cri du coeur. J’ai passé les jours suivant à faire quelques recherches sur internet et aussi autour de moi. Je devais savoir si ce n’était réservé qu’aux camerounais. J’ai échangé avec d’autres personnes, hommes comme femmes, pour avoir des retours variés. Je dois dire que la leçon est plutôt intéressante. Sous forme de dossier, nous  y répondrons, histoire de ne rien laisser  de côté. Ce dossier sera en trois parties:

Nous allons poursuivre tout de suite avec la première partie, mais en attendant, découvrons le cri du coeur de mon amie…

LE CRI DU COEUR

—————————————–

Hello Paul-Marius,

Je suis fâchée, en tant que HEG écoute mes cris et fais quelque chose pour tes frères noirs. Franchement je suis en colère !!!!!!!!! 

Non mais les camerounais n’ont aucun sens du romantisme, sérieux ! Même l’effort minimum ils ne savent pas ou du moins, ils seront très maladroits et le feront de manière brutale. En ce moment, le nouveau clip de Locko, SAWA Romance, je le trouve mignon et en suis une grande fan. J’en parle à mon chéri, et sa réponse me laisse assommée… Il me dit que lui il ne l’aime pas parce que c’est un rêveur ……!!!

Oui, dans la vie c’est bien de temps en temps de s’évader, de rêver pourquoi ils ont un problème avec ça ? Ils préfèrent écouter les chansons des bières , des “coller la petite”….!!!!

Franchement c’est abusé !  ils ne connaissent pas ce qu’est le romantisme ou la galanterie et c’est bien dommage. Même quand vous devez vous retrouver pour aller au restaurant, c’est un sujet de discorde. « Habille toi retrouve moi au métro on va manger , mais fais vite s’il-te-plaît sinon on va être en retard …. » Non mais sérieux arrêtons ça et demandons plus à nos hommes , montrons à nos frères comment bien traiter une femme.

Le gars ne va même pas te dire chérie « un chauffeur ou un taxi passe te prendre à telle heure, c’est une surprise , il a organisé un joli dîner avec des musiciens ou une dédicace lors de la soirée. Lorsqu’on est de  retour un petit massage des pieds et tu redeviens comme une enfant =>>> NOOOONN, ça leur est complètement étranger, pire, ils ne pensent pas que ça pourrait nous faire plaisir. Nous sommes des rêveuses… Il va te dire qu’il a faim que le restaurant là ce n’est pas assez garni.

Pas besoin de faire des dessins, pour la majorité des camerounais, tout est acquis, c’est aussi simple que bonjour. Ils ne vont pas essayer de préserver cette flamme qui n’a pas besoin de déplacer les montagnes pour être maintenue. On a déjà le stress au boulot , à la maison pour certaines et puis par la suite, nous devons vous faire pousser votre raisonnement ?

Parfois je veux juste m’évader je veux juste me laisser aller et rêver comme si pendant une fraction de seconde je ne faisais plus partie de ce monde et que nous étions juste tous les deux.

Bref coup de gueule du lundi matin.

L.

—————

 

LA SOCIÉTÉ ACTUELLE

Chère L.,

Merci de m’avoir fait part de ton expérience personnelle, ce cri du coeur sur ces hommes noirs qui auraient oublié le sens du mot romantisme.

Certes, nous ne saurons pas faire une généralité de ce récit. Cependant, il est triste de constater que c’est une remarque que je n’entends pas pour la première fois. J’ai essayé de prendre du recul, trouver des réponses à la cause de cet état de fait. Qu’est-ce qui pousse une si grande majorité d’hommes africains à penser que les femmes de leur vie sont acquises ? Qu’est-ce qui pousse ces hommes à penser qu’une fois l’étape du premier rendez-vous passée, ils n’ont plus d’efforts à fournir ? Le pire, c’est une fois que nous sommes en couple depuis un moment, nous entrons dans une routine, et les moments magiques semblent être  de plus en plus de lointains souvenirs.

Chez Mr Afropolitan, nous disons, quelle que soit notre origine ethnique, notre communauté, notre pays, peu importe, il est tout simplement impensable d’oublier d’honorer les femmes de nos vies. Cette petite magie doit perdurer et la flamme entretenue dans un couple. Souvent, ce n’est pas bien compliqué de faire que les choses aillent pour le mieux. Nous allons essayer ensemble de trouver des solutions souvent bien simples pour continuer à faire vivre son couple et être aussi amoureux qu’aux premiers jours. Mais avant, essayons de savoir ce qui crée cette tendance à la mise à mort du romantisme.

Des différents retours que j’ai eus, la principale cause avancée est que nous soyons dans une société dans laquelle le plaisir et la maîtrise sont mis au premier plan. On est d’accord pour aimer, mais en aucun cas pour souffrir. Il est entendu que le romantisme s’accompagne d’un package : déclarations enflammées, serments d’amour éternel. Ceci complété bien entendu par des potentiels déchirements sentimentaux, l’impression qu’on ne pourrait pas vivre l’un sans l’autre. C’est donc l’amour véritable, qui par définition, fait très mal. Pour beaucoup, le romantisme est devenu “has been”. On pourrait accepter ce seul point de vue. Il suffirait pour cela de s’arrêter sur les deux tendances suivantes.

SITE DE RENCONTRES

  • L’essor des sites de rencontres en ligne qui permettent de faire une sélection de son ou sa future partenaire comme on choisit une paire de souliers. Des choix qui deviennent pragmatiques, au lieu d’être un élan du coeur et du feeling entre deux personnes. On met un filtre sur l’âge, la taille, la couleur de peau, les yeux, le montant des revenus, le lieu de résidence et bien d’autres critères. Ces sites ont sûrement concouru à la mise à mort du romantisme. En effet, ils permettraient dans un sens de réduire les risques, de se protéger de l’inconnu, nous faisons un premier tri sur certains critères de “compatibilité”. Nous ne voulons plus souffrir, faire des efforts géographiques, se rencontrer à Bruxelles par exemple lors d’une conférence, et vivre chacun dans deux pays différents, l’un à Paris, l’autre à Madrid et composer avec. Certainement, ces sites ont contribué à la transformation de l’autre en produit. Un bien de consommation qui peut être “pratique”. Le grand amour n’est plus, celui qui consiste à accepter les bouleversements que l’autre apporteraient dans notre vie. Sortir de sa zone de confort et embrasser pleinement l’inconnu, accepter quelqu’un qui soit différent de nous. En effet, le grand amour qui s’accompagne de la galanterie et du romantisme, en est l’opposé. Il suppose d’accepter le bouleversement que va suggérer l’intrusion et l’influence de l’autre, avec toutes ces différences, dans notre petite vie.

FUCKING/SEX FRIENDS

  • Les fucking/sex friends avec lesquels on accepte d’avoir des rapports sexuels, plus ou moins “safe”, faute de trouver mieux pour l’instant. Nous nous gardons bien ici de juger les hommes ou les femmes qui ont recours à ce procédé entre amis et adultes consentants. Ce deal qui consiste à coucher ensemble, sans attachement ni quelconque illusion sentimentale. En revanche, nous rappelons que ce n’est clairement pas un idéal absolu. Nous voulons tous ces moments particuliers où une personne fait de nous une priorité, sa priorité. Les sorties improvisées, les voyages imprévus, les escapades amoureuses dans des endroits paradisiaques avec toute l’ambiance  qui va bien. Dîner aux chandelles, Afrostream & Chill, promenade dans la ville, sorties culturelles, partage de passions, entrer dans nos univers respectifs, un soutien moral et sincère dans les différentes épreuves que nous pourrions traverser… Un fucking friend n’est certainement pas le bon acteur pour ces moments de partage. De plus, ces relations sont vouées à être cachées, secrètes, sans avenir, juste éphémères. Certes, il existe une certaine poésie dans cet éphémère, mais en substance ? Il n’en est rien.

A la vue de ces éléments, on pourrait s’arrêter sur cette seule idée et affirmer qu’effectivement, le romantisme est mort. Peut être que le romantisme a juste évolué, qu’il a changé de forme.

Découvrez la seconde partie de notre dossier en cliquant sur le lien suivant.   » Les nouveaux romantiques  » – Et si le romantisme avait tout simplement changé de forme ?

En attendant, Messieurs, n’hésitez pas à laisser des commentaires ci-dessous et à partager vos expériences. Qu’avez vous à dire face à l’affirmation en titre de cette première partie ?

Illustration par Mr Mael Noubissie