MR GUY KOUEKAM - MR AFROPOLITAN - Portrait

Quand la passion est omniprésente dans son art, on prend la vie le plus positivement possible.

Mots par Mrs Pamela NKENG, writer contributor, CEO Baks agency

Photos portraits par Mrs Pamela NKENG

Photos paysage par Mr Guy Kouekam

« Aussi longtemps que je m’en souvienne, soit autour de l’âge de 5-6 ans, j’ai toujours été passionné par la création. Je fabriquais mes propres jouets, j’imaginais comment les améliorer, les transformer. »

Nous sommes en octobre 2014 lorsque Mr Paul-Marius, directeur de publication de Mr. Afropolitan me demande d’écrire un article sur la galanterie pour Mr. Afropolitan. Pour cela, il me fallait des illustrations inédites. J’avais déjà écrit pour différents sites internet dont Mr Afropolitan même, et je n’avais pas eu cette demande. Ils voulaient donner un autre aspect aux articles, plus « arty », plus contemporain. J’étais excitée à cette idée, étant une grande fan des personnes qui sont douées de leurs mains, dessin, peinture, photos,  sculpture,  les artistes en général.

C’est par la biais de Mr Loic Nkono que j’ai été introduite à Mr Guy Kouekam. Je le contacte le lendemain pour prendre rendez vous avec lui. Je lui présente brièvement l’objet de la rencontre et il accepte de me voir le soir même, au Café de France à Douala. Rendez-vous pris avec Mr Guy Kouekam à 20h qui se sent honoré d’avoir été contacté.

Lui: « J’aurai 5 minutes de retard. »

Moi: « ok. »

Il entre dans la pièce, à 20h05 exactement, s’arrête 2 fois pour saluer des gens, et arrive enfin à ma hauteur: béret sur la tête, chemise blanche impeccablement repassée, manches retroussées, pantalon noir bien ajusté, replié sur le bas et des baskets. Je me suis dis tout de suite: il a un style pointu bien à lui.

Nous avons passé deux heures à discuter; j’avais l’impression de l’avoir déjà vu, et on s’est rendus compte qu’on avait des connaissances communes. Je lui ai donc expliqué de nouveau mes attentes par rapport aux illustrations qu’il devait produire. Il m’a montré des dessins qu’il avait déjà faits, j’étais impressionnée. Une fois la discussion terminée, je l’ai ramené chez lui, il était sur mon chemin, et on s’est quittés sur un « à bientôt pour les dessins and it was Nice meeting you ».

En effet c’était intéressant de le rencontrer. J’ai eu une super impression de ce gentleman. Quelqu’un de simple, de drôle, d’agréable. Oui de l’élégance, dans sa manière de parler, sa manière d’appréhender les choses et les gens.

MR GUY KOUEKAM, L’HOMME

MR GUY KOUEKAM - MR AFROPOLITAN - Portrait

« Je me définis comme quelqu’un de simple, qui prend la vie le plus positivement possible. »

“Le besoin d’espace” comme de nombreux artistes, Mr Guy Kouekam a besoin de se retrouver dans son élément un peu tous les jours. Besoin d’être seul pour penser , ou juste rester au calme. Être dans sa bulle. « Ça peut souvent être mal interprété mais c’est ce qui fait partie de mon équilibre.« 

Mr Guy Kouekam c’est celui que ses amies appellent quand elles ont un chagrin et ont besoin d’être reboostées. Il m’a confié ceci :  “En amitié je suis présent même si j’aime avoir mes moments à moi, mon espace ».  En effet, il va écouter, il va s’intéresser, parce qu’il va réellement s’engager et trouver les mots qu’il faut. C’est aussi ça un gentleman. Une personne au service des autres. Demander un service à un gentleman, il ne saurait vous le refuser. (Toute proportion gardée bien entendue.) Mr Guy Kouekam est de ceux toujours partant pour expérimenter de nouvelles choses. Il sera partant pour une soirée à thème, partant pour un voyage dans une ville du Cameroun ou au bout du monde, où il va découvrir de nouvelles cultures, un nouvel environnement.

Pour explorer un peu plus son côté aventurier, je lui ai demandé de me citer trois pays ou villes qu’il aimerait découvrir.

« C’est difficile d’en choisir 3, mais la tout de suite je dirais :

RIO, pendant le carnaval , pour les couleurs, les chants, la joie des gens, la fête.

L’Inde, pendant les cérémonies avec les éléphants , pour les mêmes raisons.

Et Bali, pour son côté paisible, ses magnifiques plages.

Je pourrais prendre les plus belles photos, saisir les meilleures couleurs, les meilleures ambiances, je serais heureux. « 

Ce qui ressort de ses choix, c’est surtout un brassage de culture. Il veut découvrir le monde en vivant des expériences inédites. Ces expériences qui nous font vivre des sensations rares, des émotions franches et inoubliables. Le voyage, c’est aussi une façon de mieux se découvrir en découvrant l’autre dans son élément. Sans masque.

MR GUY KOUEKAM, LE PHOTOGRAPHE

Mr Guy Kouekam c’est l’autre homme de Apéro Street. Vous ne pouvez pas vivre au Cameroun et ailleurs (car il y a eu des éditions Gabon et côte d’ivoire) et ne pas avoir entendu parler de Apéro Street. Un concept de fête en plein air créé par lui et un de ses amis, Mr Rollin L.

« Nous discutions la veille de la fête de la musique, et nous nous sommes demandés ce que nous ferions ce jour là. Après avoir constaté que malheureusement c’était en général un jour ordinaire dans la sphère camerounaise, de Douala en particulier, il y avait là une opportunité« .

Les magnifiques photos de personnes qui s’amusent, qui sont accordés aux thèmes choisis, qui rient, qui dansent, les moments de joie qui sont captés et postés sur les réseaux sociaux, ces photos là sont son œuvre. Mr Guy Kouekam,  c’est celui qui en marchant dans la rue, verra un mur coloré et imaginera un shooting de dingue en raccord avec cette couleur. C’est  aussi celui qui saura trouver le parfait angle, le parfait reflet de lumière, dans les scènes de vie de tous les jours.

« I’m trying to make the things I see everyday around me POP »

La citation précédente est sa sa biographie sur Instagram, c’est pour vous dire. Cette attention au beau, aux détails, aux choses ordinaires pour les autres, mais pleines de magie pour lui, démontrent son empathie. Sentiment propre à tous les créatifs vous me direz.  Cependant, chez Mr Guy Kouekam, cette empathie est imprégnée d’une certaine élégance, qui le met à part.  (Montage de photos Instagram)

Son talent va au delà des scènes du quotidien qu’il immortalise. Effectivement, il est par exemple derrière la direction artistique et les photos de publicité du Bubble bar à Douala, probablement le meilleur bar à cocktails de la ville.

MR GUY KOUEKAM, L’ILLUSTRATEUR

NO FEAR _ MR GUY KOUEKAM - MR AFROPOLITAN - PARCOURS PROFESSIONNEL

« Le dessin a commencé dès tout petit. Je reproduisais d’abord les personnages des bandes dessinées que je lisais à l’époque, je voulais faire comme mon grand frère« . Plus tard est venu le dessin « création ». Celui ci a évolué petit à petit pour en arriver à la véritable expression de son talent. Les détails qu’il y met, les thèmes qu’il choisit, sont particulièrement précis. On reconnaîtrait sa pâte entre mille. Les formes dans les dessins sont aussi bien géométriques que complètement abstraites, mais elles sont suffisamment précises pour que l’on sente le travail et l’investissement qu’elles contiennent.

Dans nombre de ses dessins on retrouve un personnage, à son effigie, ainsi que des mots tels que « DREAM » « FREE » « ACT ».

Il faudrait rappeler que la notion de liberté revient toujours, de rêves à la concrétisation. Au delà du voile arty, il y a un côté qui semble militant à son travail. Est il le soldat d’une génération qui rêve mais qui peine à trouver son chemin ? Il nous rappelle qu’on doit toujours y croire, se dépasser et surtout faire.

Lorsque je préparais ce portrait, j’ai fait savoir à guy que l’article serait ponctué de photos qu’il a prises et de photos de lui que je prendrais. Il a alors imaginé une séance photo qui aurait pour fond une fresque qu’il aurait dessinée lui même et une mise en scène particulière.

MR GUY KOUEKAM, LE VOYAGEUR ATYPIQUE

Il s’est déplacé et/ou a vécu dans de nombreux pays d’Afrique : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Tanzanie…

Ces différents voyages ont forgé son ouverture d’esprit. Aussi bien sur le plan de la culture que celui de l’architecture, de l’art en général et même de l’humain. On accepte chacun comme il est, on apprend de lui même, quand on se laisse aller à la découverte: seraient les mots qu’il emploierait.

Cela dit, il est particulièrement passionné par le Cameroun, L’Afrique en miniature et sa diversité de paysages, de cultures, de climats.

« Mon rêve c’est que tout le monde puisse voir le Cameroun comme je le vois. Beau, riche, coloré, accueillant »

Il a pour projet de faire de ce désir une réalité. Donner un motif suffisant au monde entier pour qu’il ait envie de venir au Cameroun. Que ce ne soit pas une destination choisie au hasard, mais bien décidé parce que quelque chose de spécial l’y emmène.

MR GUY KOUEKAM, PARCOURS PROFESSIONNEL

MR GUY KOUEKAM - MR AFROPOLITAN - PARCOURS PROFESIONNEL

Certains ont la chance de trouver leur voie jeune et d’avoir le soutien de leur entourage pour se lancer. C’est  autour de la classe de 3ème que Mr Guy Kouekam s’est rendu compte du métier qu’il rêvait d’exercer plus tard: celui de créatif dans la communication et la pub. Malheureusement les parents conservateurs Camerounais ne l’entendent pas toujours de cette oreille. Pour ces derniers, les seules voies viables sont : Avocats, Médecins, Ingénieur ou cadre dans la fonction publique.  A l’époque, son père ne comprend pas l’intérêt d’une telle orientation. En effet, il l’encourage plutôt à faire une licence en droit. Deux ans de droit plus tard, il est encore plus convaincu qu’il n’est pas fait pour cette voie. Celle qui lui permet d’exprimer son plein potentiel.

« Mes camarades de classe à la fac me demandaient tous les jours ce que je faisais la, tant mon studio d’étudiant ressemblait à une galerie d’art: les murs étaient remplis de dessins et autres illustrations que j’avais faites, que je faisais tout le temps que je n’étais pas en cours »

Heureusement, grâce au soutien de sa mère et à celui d’une parente vivant en côte d’Ivoire, Mr Guy Kouekam décide de partir à Abidjan. Là bas, il va s’épanouir complètement et trouver son équilibre professionnel, et y monte ensuite une agence de communication avec des amis.  Quelques années plus tard, de retour au Cameroun pour un court séjour, il réalise que le Cameroun est en pleine expansion sur le plan de la communication, et décide d’y rester. Il trouve alors un emploi dans une agence de communication réputée de la capitale économique.

Il y travaille sur de nombreuses campagnes de pub, des stratégies de communication. C’est au sein de cette agence qu’il rencontre son futur partenaire sur le concept Apéro Street. Ce concept a pris l’ampleur qu’on connaît aujourd’hui : sponsors, fréquentations records, toujours debout 3 ans après. Il change d’agence quelque temps plus tard , toujours dans ce besoin de se renouveler sans cesse, de faire de nouvelles choses. Dans cette lancée une nouvelle version de la fête en plein air est lancée : le barbecue Rose, plus « adult friendly » que l’Apéro Street actuel.

Aujourd’hui Mr Guy Kouekam est épanoui dans son travail, tout en travaillant sur de nombreux autres projets annexes. En effet, il développer son art autour du dessin, et prépare d’autres expositions, plus impressionnantes encore que celle qu’il a faite pour Black Square Festival à douala début juillet 2017. De plus, il veut développer la photo, pour faire découvrir au plus grand monde, comme dit plus haut, son Cameroun vibrant de richesses et de vie, et au delà encore.

Son côté altruiste s’exprime aussi, car il veut travailler avec d’autres artistes pour les faire connaître. Il veut exporter leur travail et le mettre en exergue sur la scène nationale et internationale.

À cette allure, il pourrait repenser le slogan de la marque Nike qu’il affectionne particulièrement : JUST DO IT.

Oui, Mr Guy Kouekam aime aussi les belles paires de Basket et n’hésite pas à soutenir les marques urbaines camerounaises comme Frenchkind ou Grassfields.

MR GUY KOUEKAM, UN GENTLEMAN QUI A DU STYLE

MR GUY KOUEKAM - MR AFROPOLITAN - DU STYLE

Moi: Qui est ton icône mode masculine?

Lui :  Pharell Williams, sans hésitation. Il a un style simple mais recherché et hors du temps.

Mr Guy Kouekam se veut avec un style simple donc comme son idole, mais tout sauf monotone. Il aime tester de nouvelles choses, de nouvelles tendances mais pas forcément au moment où elles le sont.

Il a un rapport plutôt particulier avec l’élégance car il estime que tout le monde devrait être libre de porter ce qu’il veut. Il est celui qui est capable d’arriver à un mariage en basket , mais avec un costume en haut pour que la tenue soit décalée, mais chic.

« Je suis aussi à l’aise en jeans et baskets qu’en chemise et blaser, mais je suis particulièrement féru de couvre chefs qui, en mon sens, rajoutent une note de style à une tenue: J’en ai une bonne petite trentaine.  »

On ne pourrait pas parler de guy sans aborder l’aspect du Highly Educated Gentleman:

De prime abord on se demanderait: qui est ce mystérieux jeune homme, calme et posé, plutôt agréable à regarder? C’est presque sûr qu’il est un goujat qui enchaîne les conquêtes. Vérité? Faux Préjugés ?

« Tout ce que je sais aujourd’hui, ma façon de me comporter avec les femmes et d’appréhender mes relations de couple, je le dois en grande partie à ma mère. Une femme géniale.”

« Je ne rechigne par exemple pas à effectuer des tâches ménagères car ma mère ne faisait pas de différenciation entre les garçons et les filles en ce qui concernait l’aide à la maison. Tout le monde était logé à la même enseigne. Cela dit, je garde en tête que la femme a plus d’aptitudes quant à la tenue du foyer: elles sont en général plus organisées, et savent ce qu’il faut quand il faut »

Pour Mr Guy Kouekam, sa compagne est sensée être sa partenaire. Celle avec laquelle il va conquérir le monde. Pas de rapport d’infériorité ou de supériorité; à la place un respect mutuel.  Il les aime simples et pas prise de tête, un peu comme lui. Qui les comprendra et les acceptera, lui et ses rêves et ambitions. En retour il sera attentionné et aimant. A l’écoute. Mr Guy Kouekam se définit comme un homme qui saura être attentif aux désirs/soucis/envies de sa partenaire. On le définit comme quelqu’un de gentil, il l’est encore plus quand il est en couple. Un vrai gentleman.

Je veux conclure en disant deux Choses:

La première c’est que l’impression que j’ai eue de lui était la bonne: c’est vraiment quelqu’un de simple, il fait bon de le fréquenter car il a le cœur sur la main. Il est fun, ouvert, tolérant. L’apparent mystère qu’il dégage est surtout dû à sa grande sensibilité, presque timidité. Mais n’est ce pas là le propre des artistes ?

Ce qui m’emmène au deuxième point: j’ai rarement croisé artiste aussi talentueux. Il sait TOUT faire, et cela magnifiquement bien: il dessine, il fait de la photo, c’est un super directeur artistique dans pratiquement tous les domaines, créatif et imaginatif pour tout ce qui est visuels et concepts. Je ne suis pas sûre qu’il soit même conscient de l’étendue de SES talents, car oui tout ceci il le fait avec un humilité inouïe.

Et en plus il DANSE!!!

Un parfait exemple de HEG.

Pour ne rien rater de nos articles, cliquez ici pour vous abonner à notre newsletter.