MR JESSE CARLTON HAPPY - MR AFROPOLITAN

The problem in building the continent is not what we lack in our pocket, but what we lack in our minds and hearts.

Photo by Mr Nafoore Qâa, Classic Proletarian

Nous sommes en janvier 2014 lorsque je reçois le coup de fil d’une amie depuis Bruxelles, me demandant si elle pouvait communiquer mon numéro de téléphone à un jeune homme vivant en Afrique du Sud. Elle m’expliqua combien il était brillant et la plus value qu’il apporterait si nous pouvions échanger ensemble. Tout naturellement, j’acceptai, et quelques minutes plus tard, via whatsapp, nous étions en contact. Mr Jesse Happy était ce jeune homme. Dès nos premiers échanges, je fus conquis par sa vision du monde, et sa volonté ferme de construire le contient mère de l’intérieur, avec le concours de sa diaspora. A cette époque là, cela faisait quatre ans que je travaillais  avec l’association AFRETIS à paris, à multiplier les rencontres avec d’autres structures associatives et d’autres organismes voulant concourir au développement du continent africain. L’approche de Mr Jesse Happy reste pour moi la plus innovante : Construire le continent par la “Charité”. Pas cette charité péjorative, celle où l’on donne seulement le contenu de son porte monnaie de temps en temps, ou un peu de son temps, histoire de faire sa BA de la journée, de la semaine, du mois, de l’année, etc. Non, la charité dans le sens noble du terme, celle qui devient un devoir à prendre à bras le corps, partager et prendre soin de son prochain. A ce sujet, Mr Jesse Happy a écrit un livre que je vous invite à vous procurer, “The What Why and How of Charity”. Dans ce livre, il est expliqué en quelque 130 pages, le rôle important que la charité peut avoir sur notre évolution personnelle en tant qu’humain, tout en expliquant que la charité ce n’est pas seulement un acte, mais un style de vie. Et question style de vie, art de vivre, chez Mr Afropolitan, nous aimons penser que nous en connaissons un rayon.

MR JESSE CARLTON HAPPY MR AFROPOLITAN

En mais 2014, AFRETIS organisait son quatrième gala Exception, Mr Jesse C. Happy prit la parole pour la première fois à Paris, devant plus de 300 personnes. S’il y a bien un message à retenir de son intervention, c’est bien le suivant : “Nous sommes tous les pièces d’un même puzzle. Aucun de nous n’est inutile”. Son affirmation s’oppose à celle du Dr Marcus Garvey, qui disait plutôt que “Tout le monde ne sera pas utile au changement.” En revanche, si on prend le temps d’étudier la démarche de Mr Happy, on pourra comprendre que son approche est la plus louable. Est-elle la plus efficace ? L’histoire nous le dira. Son fer de lance est le partage avec le plus grand nombre. Être en réelle communion avec ses semblables, et avoir la force et la patience de partager notre temps, partager nos avoirs, partager notre amour, partager nos connaissances. Pour Mr Jesse Happy, c’est en montrant de manière authentique que nous tenons à notre prochain, que ensemble, nous pourrons construire/reconstruire le continent.

“Le problème avec la construction du continent ne ce n’est pas ce qui manque dans notre poche , mais plutôt ce qui manque dans nos esprits et nos cœurs .”

Mr Happy et moi sommes restés en contact. Son parcours est l’un des plus impressionnant des jeunes camerounais de sa promotion, voire de notre génération. Sa volonté ne faiblit pas, bien au contraire, elle grandit de jour en jour. A seulement 23 ans, ses actions sont déjà bien louables et inspirantes pour le plus grand nombre. Alors qu’il était encore un étudiant de la Midrand Graduate Institute en Afrique du Sud, il a entreprit de fonder une oeuvre caritative, Carlton Smile Charity. Cette dernière est déjà présente dans 5 pays en Afrique, après seulement trois années d’existence. L’énergie de Mr Jesse Happy est communicative, et elle arrive à rallier du monde à la cause des #SmileDonors. Que ce soit la préparation des fêtes de Noël dans des orphelinats, ou encore la collecte de dons en argent ou en matériels pour scolariser des enfants, Mr Jesse Happy met la même énergie et va même au-delà. En 2013 par exemple, pour son anniversaire, il a choisi d’offrir à 10 enfants leur première expérience McDonalds. “Imaginez ces enfants mendier tous les jours devant le McDonalds me faisait un petit pincement au coeur.” C’est l’une des nombreuses actions qu’il mène décrivant son lifestyle: “sharing and caring.”

Sa contribution la plus importante cette année, au delà de son livre, “The What Why and How of Charity”, restera le voyage au Nord du Cameroun, lieu des exactions de la secte Boko Haram. Avec la campagne #Smile4Peace, organisée avec d’autres structures associatives de jeunes, principalement de la diaspora, un véritable tour de force a été démontré. Le pouvoir de combiner des efforts pour atteindre un objectif: Montrer aux populations sinistréest, victimes de la secte Boko Haram,  et aux forces qui nous défendent, qu’elles ne sont pas seules. Ceci reste très encourageant pour la suite des projets coordonnés entre le continent et sa diaspora. 

MR JESSE CARLTON HAPPY - MR AFROPOLITAN

La campagne #Smile4Peace a été un beau succès. De retour du voyage dans le Nord du Cameroun, deux expositions ont été organisées depuis. Couplées à la dédicace de son livre, à Yaoundé au Cameroun et à Paris en France, le public a pu découvrir cette exposition coup de point. Imaginez des familles entières vivant dans des abris de fortune pas plus grands qu’une chambre de bonne parisienne. Cela vous arracherait le coeur. Le plus difficile est de se dire qu’étant camerounaises, ces familles ne peuvent pas bénéficier de l’asile dans leur propre pays. Ce qui les amène à vivre sans eau ni électricité, en pleine steppe du Nord du Cameroun, région aride. 

C’est lors de son passage à Paris pour l’expostion #Smile4Peace que nous avons organisé une rencontre. Rendez-vous à la Brasserie Barbés avec Mr Nafoore Qâa, qui nous a servi de photographe. Toujours le sourire aux lèvres, l’échange fut très intéressant, et nous en avons pu en tirer les cinq règles d’or pour être un #SmileDonor et inspirer le plus grand nombre par notre façon d’être, par notre lifestyle. Nous avons terminé notre échange par cette question : 

PM: Si tu devais résumer en une phrase ton expérience au Nord du Cameroun ? 

JCH: *avec un petit sourire*: »Si tu n’es pas une partie de la solution, tôt ou tard, la nature te rappellera que tu es une partie du problème… »MR AFRICA - MR AFROPOLITAN - JESSE HAPPY SMILE DONOR

Être un #SmileDonor n’est pas un titre, ni étiquette, mais un art de vivre, un lifestyle. C’est une question de principe, plus que de statut . Chez Smile Charity, voici l’essence d’un #SmileDonor

1 ) Vous ne pouvez donner que ce que vous avez , alors vous devriez commencer par un sourire. Vous brillez par votre sourire et inspirer les autres à sourire inconsciemment.

2 ) Reconnaître ce que font les gens autour de vous . Ceci agit comme un coup de pouce exceptionnel pour eux. Un simple “ Merci , félicitations ou bonne continuation” pourrait faire des miracles dans la vie d’autrui.

3 ) Pendant vos marques de reconnaissances , il est important d’accepter les gens pour ce qu’ils sont, avec leurs forces et leurs faiblesses .

4 ) Soyez assez généreux pour partager vos forces à renforcer les faiblesses des autres, et pourquoi pas partager vos opportunités qui seraient utiles à autrui. Nous sommes bénis d’être une bénédiction .

5 ) Dans la vie vous obtenez ce que vous donnez . Ne commettez pas l’erreur d’être attaché à vos bonnes actions. Faites du bien avec un sens de liberté, libération et laisser la nature vous récompenser.

Un pas de plus vers la droiture du HEG.

MR JESSE CARLTON HAPPY - MR AFROPOLITAN

1 ) Vous ne pouvez donner que ce que vous avez , alors vous devriez commencer par un sourire. Vous brillez par votre sourire et inspirer les autres à sourire inconsciemment.

2 ) Reconnaître ce que font les gens autour de vous . Ceci agit comme un coup de pouce exceptionnel pour eux. Un simple “ Merci , félicitations ou bonne continuation” pourrait faire des miracles dans la vie d’autrui.

3 ) Pendant vos marques de reconnaissances , il est important d’accepter les gens pour ce qu’ils sont, avec leurs forces et leurs faiblesses .

4 ) Soyez assez généreux pour partager vos forces à renforcer les faiblesses des autres, et pourquoi pas partager vos opportunités qui seraient utiles à autrui. Nous sommes bénis d’être une bénédiction .

5 ) Dans la vie vous obtenez ce que vous donnez . Ne commettez pas l’erreur d’être attaché à vos bonnes actions. Faites du bien avec un sens de liberté, libération et laisser la nature vous récompenser.

Un pas de plus vers la droiture du HEG.

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]